Des manifestations à Berlin en solidarité avec les Ouïghours

Des manifestations à Berlin en solidarité avec les Ouïghours

Une centaine de personnes se sont rassemblées devant le consulat chinois dans la capitale fédérale allemande.

 

Une manifestation s'est tenue, vendredi, devant le consulat chinois à Berlin où les personnes rassemblées ont exprimé leur solidarité avec le peuple ouïghour.

Des représentants du Congrès mondial ouïghour, de l'Union du Turkestan oriental en Europe, de l'association Berlin Alperenler et de la communauté turque de Berlin ont participé à la manifestation.

Dans une déclaration commune, les groupes ont condamné les violations des droits de l'homme perpétrées par l'État chinois contre les Turcs ouïghours, soulignant qu'ils étaient victimes d'oppression, d'atrocités, de torture et d'assimilation.

"Ils [Ouïghours] vivent privés de toutes sortes de droits de l'homme. Un génocide est presque perpétré; leurs devoirs religieux sont interdits, ils sont obligés de migrer, leurs filles leur sont enlevées et épousées par des Chinois, et leurs ressources naturelles sont exploitées ", lit-on dans la déclaration.

Il a été noté que la patrie des Turcs ouïghours, le Xinjiang avait été transformé en une "prison à ciel ouvert" et que les Ouïghours avaient été assimilés par la torture dans les camps de prisonniers.

Selon le communiqué, de nombreux États et organisations, y compris l'ONU, ont demandé à se rendre dans la région, mais ils ont vu le refus des autorités chinoises.

"Les problèmes des musulmans sont nos problèmes, nous ne renoncerons jamais à condamner la cruauté que subissent nos parents. Nous voulons qu'ils vivent dans la paix et la tranquillité et que le gouvernement chinois se comporte conformément à la loi [internationale] relative aux droits humains", ajoute le communiqué.

Une centaine de personnes se sont réunies pour la manifestation en scandant des solgans tels que "Liberté au Turkestan oriental" et "Stop au massacre! [des Ouïghours" ].

Lors d’une réunion tenue à Genève en août, le Comité des Nations Unies pour l’élimination de la discrimination raciale a rapporté que les ressortissants ouïghours accusés par les administrateurs locaux d’avoir une pensée politique défavorable se trouvaient dans des centres de formation politique.

Les représentants de l’organe de l’ONU ont déclaré que près de 3 millions de personnes avaient été arrêtées sans aucune décision judiciaire.

Human Rights Watch (HRW) avait précédemment annoncé que le gouvernement chinois menait une "campagne systématique et massive de violations des droits de l'homme contre les musulmans turcophones" en Chine.

 

Cuneyt Karadag, Ali Murat Alhas, Monis Bin Ali, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 


ACTUALITÉ CONNEXE "OUÏGHOUR" / "XINJIANG"  / "CHINE"

 

Des intellectuels et des scientifiques ouïghours sont toujours disparus
11 février 2019

Manifestations à New York en solidarité avec les Ouïghours
10 février 2019

La Turquie appelle la Chine à fermer les camps de détention des Ouïghours
9 février 2019

Des manifestations à Berlin en solidarité avec les Ouïghours
21 décembre 2018

Les législateurs indonésiens appellent à l'action contre la persécution des Ouïghours
13 décembre 2018

Chine : Des expatriés ouïghours dénoncenent les pressions sur leurs familles au Xinjiang
28 juin 2018

Chine: Appels à hisser le drapeau national sur les mosquées
21 mai 2018

La Chine interdit le port de la barbe et du niqab au Turkestan oriental
30 mars 2017

Un académicien ouïghour emprisonné en Chine remporte un prix des Droits de l'Homme
12 octobre 2016

Un glissement de terrain fait 35 morts dans le Xinjiang
7 juillet 2016

La Chine s’oppose à l’attribution d’un prix des droits humains à un leader ouïghour
1 avril 2016

 

 



 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]