La Turquie demande à l'Allemagne de trouver les coupables des attaques sur les mosquées

La Turquie demande à l'Allemagne de trouver les coupables des attaques sur les mosquées

Deux  mosquées turques, l'une à Berlin et l'autre dans la ville de Lauffen am Neckar, ont été attaquées ces derniers jours.

ANKARA (AA) - Ankara s'attend à ce que Berlin découvre les auteurs des récentes attaques contre les mosquées turques en Allemagne, a annoncé dimanche le ministère turc des Affaires étrangères.

Deux mosquées turques, une à Berlin et une autre à Lauffen am Neckar, ont été attaquées ces derniers jours.

L'attaque à Lauffen am Neckar vendredi a été revendiquée par un groupe lié au PKK, mais les auteurs de l'attentat de Berlin n'ont pas encore été retrouvés.

"Nous suivons avec inquiétude les attaques croissantes contre les mosquées turques en Allemagne par des factions racistes et islamophobes et par l'organisation terroriste du PKK", indique le communiqué.

Le ministère a averti qu'il ne devrait y avoir aucune tolérance envers le PKK et a exhorté les autorités allemandes à prendre des mesures pour empêcher des attaques similaires à l'avenir.

La déclaration du PKK selon laquelle des attaques similaires se poursuivront et la responsabilité qu'il a revendiquée pour l'attentat de Lauffen am Neckar, montrent le vrai visage de l'organisation terroriste, a indiqué le ministère.

De nombreuses mosquées ont été attaquées par des partisans du PYD / PKK dans plusieurs villes allemandes depuis le 20 janvier, date du début de l'opération "Rameau d'olivier".

L'Allemagne compte une communauté turque de trois millions d'habitants, dont beaucoup sont des citoyens d'origine turque de deuxième et troisième génération nés en Allemagne et dont les grands-parents ont immigré dans le pays dans les années soixante.

Le PKK est interdit en Allemagne depuis 1993, mais il est toujours actif dans tout le pays, avec près de 14 000 adeptes, selon les renseignements allemands.

Alors que l'agence allemande de renseignement, BfV a qualifié les PYD et YPG d '«organisations sœurs» du PKK, le gouvernement allemand n'a encore pris aucune mesure légale pour interdire les deux groupes dans le pays.

Le 20 janvier, la Turquie a lancé l'opération Rameau d'olivier pour empêcher la formation d'un «corridor terroriste» le long de sa frontière.

Afrin - une région limitrophe des provinces de Hatay et Kilis au sud de la Turquie - est contrôlée par le groupe terroriste PYD / PKK depuis 2012, lorsque les forces du régime syrien se sont retirées de la région.

Le PKK, qui est répertorié comme organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne, mène une campagne de terreur contre la Turquie depuis 40 ans, tuant plus de 40 000 personnes.

 

Fatih Hafız Mehmet, Sıdrah Gufran Roghay, Ümit Dönmez

 



 

 
 

 

 

 
 

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

 


 

Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]