La police allemande perquisitionne la maison d'édition du PKK

La police allemande perquisitionne la maison d'édition du PKK

Le ministère de l'Intérieur lance une enquête sur une maison d'édition, principal organe de propagande d'une organisation terroriste.

BERLIN (AA) - La police allemande a mené une perquisition, jeudi, dans les locaux d'une maison d'édition et d'une entreprise multimédia, soupçonnées d'avoir publié la propagande de l'organisation terroriste PKK.

La police a perquisitionné les bureaux de la maison d'édition Mezopotamya et de la société multimédia MIR dans la ville de Neuss, dans le nord-ouest du pays, dans le cadre d'une enquête antiterroriste, a annoncé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

"Selon les dernières découvertes, il y a une forte suspicion que le but et les activités des deux sociétés violent la loi pénale", a ajouté le ministère, ajoutant que les produits distribués par ces compagnies permettaient de soutenir l'organisation du PKK.

Le ministre allemand de l'Intérieur Thomas de Maizière a promis de continuer à prendre des mesures contre tous les groupes "extrémistes" menaçant la démocratie, y compris le PKK.

"Les fouilles de la police ciblaient aujourd'hui les entreprises sous l'influence du PKK", a-t-il déclaré, ajoutant que le groupe terroriste avait été interdit en Allemagne depuis 1993.

"Nous ne permettrions à personne d'éviter ou de violer les interdictions et d'apporter un soutien aux organisations terroristes", a-t-il souligné.

Mezopotamya a été un important moyen de propagande de l'organisation terroriste. Il a publié des livres du leader emprisonné du PKK, Abdullah Öcalan et d'autres matériels de propagande du groupe terroriste.

Le PKK est interdit en Allemagne depuis 1993, mais il est toujours actif dans tout le pays, avec près de 14 000 adeptes, selon les renseignements allemands.

Alors que l'agence allemande de renseignement, BfV a qualifié les PYD et YPG d '«organisations sœurs» du PKK, le gouvernement allemand n'a encore pris aucune mesure légale pour interdire les deux groupes dans le pays.

Le 20 janvier, la Turquie a lancé l'opération Rameau d'olivier pour empêcher la formation d'un «corridor terroriste» le long de sa frontière.

Afrin - une région limitrophe des provinces de Hatay et Kilis au sud de la Turquie - est contrôlée par le groupe terroriste PYD / PKK depuis 2012, lorsque les forces du régime syrien se sont retirées de la région.

Le PKK, qui est répertorié comme organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne, mène une campagne de terreur contre la Turquie depuis 40 ans, tuant plus de 40 000 personnes.

 

Ayhan Şimşek, Mert Bezgin, Ümit Dönmez

 

 

 

 

 

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

10 décembre 2018

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

 


 

Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]