L'ONU exhorte la Belgique à faire face à son passé colonial

L'ONU exhorte la Belgique à faire face à son passé colonial

Les experts estiment que la Belgique doit reconnaître les crimes commis sous son empire «pour s'attaquer aux causes profondes du racisme actuel».

 

La Belgique doit reconnaître les crimes de son passé colonial "pour s'attaquer aux causes profondes du racisme actuel auquel sont confrontées les personnes d'ascendance africaine", a déclaré lundi un groupe d'experts des Droits de l'Homme aux Nations Unies (ONU).

«Le gouvernement belge doit adopter un plan d'action national complet contre le racisme», a déclaré Michal Balcerzak, président du groupe de travail d'experts des Nations Unies travaillant sur la xénophobie à l'égard des personnes d'ascendance africaine.

«Nous avons trouvé des preuves claires que la discrimination raciale est endémique dans les institutions belges», a-t-il déclaré et exhorté la Belgique à revoir les manuels scolaires afin de refléter avec exactitude les faits historiques.

 

 

Bayram Altug, Büşra Nur Bilgiç, Corey Blackman, Ümit Dönmez

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]