Le roi de Belgique accepte les démissions gouvernementales

Le Roi de Belgique accepte les démissions gouvernementales

Le roi Philippe accepte les démissions de plusieurs ministres dans un contexte de dispute sur l'immigration.

 

Le roi Philippe, de Belgique, a accepté dimanche la démission des ministres du parti flammand N-VA après une dispute liée à l'immigration, a annoncé le palais royal.

Le Palais royal belge a déclaré que les démissions du ministre belge de l'Intérieur, Jan Jambon, du ministre des Finances, Johan Van Overtveld, du ministre de la Défense, Sander Loones, du ministre des Migrations, Theo Francken et de la secrétaire d'État à l'Egalité des chances et à la Lutte contre la pauvreté, Zuhal Demir, avaient été acceptées.

L'agence de presse Belga a annoncé que la ministre de la Santé, Maggie de Block, serait au ministère des Migrations, que le vice-Premier ministre, Alexander De Croo, se rendrait au ministère des Finances et que le ministre d'État, Peter de Crem, serait nommé ministre de l'Intérieur.

Dans le récit de Belga, il a été indiqué que le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, assumerait également les fonctions de ministre de la Défense.

Le parti belge de droite N-VA, le plus grand parti au parlement, a annoncé dimanche qu'il quittait la coalition au pouvoir dans le contexte d'une dispute sur la migration.

"Je voudrais dire que les ministres de la N-VA ont officiellement présenté leurs démissions", a déclaré le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, à la radio VRT.

La décision de Jambon fait suite à la démission samedi du ministre des Migrations Theo Francken, membre de la N-VA, dont les propos anti-immigrés ont suscité la controverse.

Le Premier ministre Charles Michel a confirmé samedi qu'il participerait à une conférence des Nations Unies au Maroc à partir de lundi, pour exprimer son soutien au Pacte mondial des Nations Unies sur les migrations.

Pour sa part, Michel a déclaré que le gouvernement continuerait en tant que coalition minoritaire comprenant le MR libéral, le CD & V de centre droit et l'Open VLD.

Selon les médias belges, Michel rencontrera dimanche le roi Philippe pour l'informer de sa démission.

Bien que le pacte des Nations Unies ne soit pas juridiquement contraignant, la N-VA a fait valoir qu'il violerait la souveraineté de la Belgique et minerait la position du gouvernement contre les migrants.

 

Yusuf Hatip, Can Erözden, Diyar Güldoğan, Ümit Dönmez
Photographie : Archive

 

ACTUALITÉ CONNEXE "BELGIQUE/IMMIGRATION/XÉNOPHOBIE"


La Mauritanie et la Belgique signent un accord de lutte contre la migration illégale
13 novembre 2018

Belgique: Ouverture des élections communales
14 octobre 2018

76% des attaques islamophobes ciblent les femmes en Belgique
10 septembre 2018

Un stage refusé à une jeune femme belge en raison de son foulard
11 août 2018

Belgique: Les Musulmans et les Juifs condamnent les attaques islamophobes
5 juillet 2018

 



 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]