Le président français a reçu le président turc

Le président français Macron reçoit le président turc Erdogan
 
Une convention entre l'Agence turque des industries de la défense et la société franco-italienne Eurosam pour la construction d'un système de défense aérienne et antimissile a été signée en présence des présidents Erdoğan et Macron.
 
 
 
Photographie par Yasin Bülbül, Agence Anadolu

Le président français, Emmanuel Macron, a reçu son homologue turc, Recep Tayyip Erdoğan, vendredi à l’Elysée, lors d’une cérémonie officielle.

La cérémonie s’est déroulée au Palais de l’Elysée, dans la capitale française Paris, où les deux présidents se sont serrés la main, et ont été photographiés par les journalistes.

Erdoğan a par la suite participé au déjeuner officiel organisé en son honneur par Macron, avec la participation de la délégation qui l'accompagne.

Au terme du déjeuner officiel, les deux présidents ont tenu une entrevue, et animé une conférence de presse conjointe.

 

La Syrie et la lutte contre le terrorisme

Le président français a d'abord rappelé l'importance et l'ancienneté de la relation turco-française puis il a souligné l'essentialité et la réussite de la coopération des deux pays contre le terrorisme : "Nous avons une coopération exemplaire avec la Turquie dans le domaine de la lutte contre le terrorisme. Nous continuerons à combattre ensemble le terrorisme.", a déclaré Macron.

Le président turc a affirmé que la lutte contre Daech se poursuivrait tout en rappelant que les PYD/YPG sont les branches syriennes de l'organisation terroriste PKK; il a appelé les amis de la Turquie à lutter conjointement contre tous les groupes terroristes plutôt que de les soutenir comme le font les États-Unis avec le PKK en Syrie dans une rhétorique de lutte contre un autre groupe terroriste, Daech.

Concernant le processus politique en Syrie, Erdoğan a déclaré: "Notre but n'est pas de trouver une solution avec al-Assad. Notre but est la tenue d'élections démocratiques, conformément à la volonté du peuple syrien, sans al-Assad. Nous devons contribuer à cela "

Le président turc, en réponse à une question d'un journaliste français concernant l'envoi par la Turquie d'armes en Syrie a répondu: "Qui a envoyé des armes en Syrie? Tu as adopté le langage de FETO, là. [...] Les services de renseignement ont le droit et la compétence de faire des opérations et de transporter des armes chargées dans des camions. Tu me poses la question. Mais pourquoi ne pas s'interroger sur les quatre mille camions d'armes que les États-Unis ont envoyés en Syrie ?"

Puis d'ajouter "Le terrorisme ne naît pas comme ça tout seul. Le terrorisme et les terroristes ont des jardiniers. [...] Nous avons payé le prix de cela avec plus de 35 mille martyrs. J'espère que la France ne paiera pas un tel tribut "

Il a par ailleurs appelé à davantage de sensibilité de la France concernant le groupe terroriste, putschiste FETO du prédicateur auto-exilé aux États-Unis, Fetullah Gülen, ainsi que concernant le groupe terroriste tantôt séparatiste tantôt autonomiste PKK :

"La sensibilité de la France concernant les membres de FETO est importante. FETO s'institutionnalise ici à travers ses bureaux de travail, ses fondations et ses associations. C'est le cas avec le PKK aussi ", a déclaré Erdoğan.

 

Le président français a appelé à un dialogue sincère entre l'UE et la Turquie

Emmanuel Macron a appelé à la coopération et au dialogue ouvert et sincère "des deux côtés" entre l'Union Européenne et la Turquie.

Le président français a demandé que le "double visage" dans les relations Turquie-UE prenne fin.

Il a déclaré que la France estimait que l'avenir de la Turquie devrait être en Europe.

"Le président Erdogan a rappelé la longue vie du processus et je pense que l'Union Européenne n'a pas toujours bien fait avec la Turquie parce qu'elle a laissé croire que des choses étaient possibles alors qu'elle ne l'étaient pas totalement. Elle a fatigué des gens qui étaient pro-européens sincères. Elle a parfois alimenté les cynismes.

Dans le cadre de la situation actuelle, le président l'a rappelé, 16 chapitres sur 35 ont été ouverts."

 

Le président français a défini ainsi son objectif pour la relation Turquie-UE:


"De regarder cette relation, non pas dans le cadre du processus d'intégration, mais peut-être d'une coopération, d'un partenariat; avec une finalité [...] c'est de préserver l'ancrage de la Turquie, du peuple turc dans l'Europe".

La Turquie a officiellement demandé à adhérer à la Communauté économique européenne, ancêtre de l'Union Européenne, en 1987.

Elle est devenue éligible pour l'adhésion en 1997 et a débuté les négociations d'adhésion en 2005. Pour devenir membre, la Turquie doit conclure avec succès les négociations avec l'UE dans 35 chapitres politiques qui impliquent des réformes et l'adoption de normes européennes.

 

Accords économiques et stratégiques

 

Turkish Airlines et Airbus

Par ailleurs, un accord non contraignant a été signé entre Airbus et Turkish Airlines pour l'achat éventuel de 25 Airbus A-350 ainsi qu'un accord sur la continuation de la coopération entre les deux compagnies.

Turkish Airlines, l'un des transporteurs à la croissance la plus rapide au monde, est un client majeur de l'européen Airbus et de son rival aux États-Unis, Boeing.

Turkish Airlines, en septembre dernier, avait signé une commande provisoire pour 40 Boeing 787-9, alors que le président turc était à New York pour l'Assemblée générale des Nations Unies.

Turkish Airlines avait entretemps confirmé qu'elle avait entamé des négociations avec Airbus.

Airbus est également en négociations pour vendre des avions en Chine lors d'une visite de Macron la semaine prochaine.

 

EXIMBANK Turque et Bpifrance Assurance Export

Par la suite, l'EXIMBANK Turque et Bpifrance Assurance Export ont signé un accord de Réassurance Mutuelle.

Ce document a été signé par le directeur général de l'EXIMBANK Turque, Adnan Yildirim, et le directeur général de la compagnie française, Christophe Viprey.

 

EUROSAM, ASELSAN et ROKETSAN

Une convention d'importance stratégique a été signée entre le consortium franco-italien EUROSAM et les compagnies turques ASELSAN et ROKSETSAN pour la conception et construction d'un futur système de défense aérienne et antimissile pour la Turquie.

Le président turc a déclaré: "Nous avons signé un accord avec l'EUROSAM, c'est une démarche très importante. Il s'agit d'un accord tripartite qui comprend l'Italie aussi, également membre de l'OTAN. Désormais, il faut se mettre au travail et passer à la production"

 La Turquie a en effet attribué à Eurosam, Aselsan et Roketsan un contrat pour le project de système turc de défense aérienne à long rayon d'action et de défense antimissile.

Prévu pour durer 18 mois, cette étude de définition préparera pour le développement et la production du futur système et les exigences opérationnelles de l'Armée de l'air turque. Le contrat a été attribué par le sous-secrétariat pour les Industries de défense, conjointement, aux entreprises turques Aselsan et Roketsan et au consortium franco-italien Eurosam; soutenu par ses deux actionnaires MBDA et Thales.

Le contrat est signé suite aux pré-accords signés par les groupes industriels le 14 juillet 2017 et la Lettre d'intention signée par les ministres de la Défense français, italien et turc le 8 novembre 2017.

Cette étude ouvre la voie au lancement d'un programme conjoint entre les trois pays, de défense aérienne et de défense contre les missiles à longue portée. Le futur système devra être prêt vers 2025 avec une capacité militaire de pointe conçue pour contrer les menaces les plus difficiles (avions furtifs, drones, missiles de croisière et missiles balistiques).

Le système répondra aux besoins des trois pays et garantira la liberté de la Turquie pour l'emploi et permettra un niveau d'intégration souverain au sein de l'OTAN. L'activité conjointe de développement devrait soutenir le programme national de développement de l'aviation et des missiles de la Turquie, en plus d'ouvrir des perspectives d'exportation et de coopération à plus long terme entre la Turquie, l'Italie et la France.

Lors de la cérémonie de signature de ce contrat d'étude de définition, Abdoulaye Samba, directeur d'Eurosam, a déclaré: "EUROSAM a été entièrement dédiée à la défense aérienne et anti- missile depuis sa création en 1989 et a acquis une expertise de classe mondiale, ainsi qu'une expérience unique de co-opération dans ce domaine stratégique et éminemment souverain. Aujourd'hui, nous sommes fiers de fournir ce savoir-faire de la coopération entre la France et l'Italie à notre allié de l'OTAN, la Turquie"

"Je suis convaincu que cette coopération durera également plusieurs décennies et rapprochera nos pays au niveau stratégique, comme cela a été le cas ces trente dernières années en France et en Italie. ", a conclu Samba.

 

 

 

 

 

 

Mots-clés: France, france turquie, turquie france, diplomatie, guerre syrie, visite france, diplomatie france, france relations étrangères, airbus, boeing, Actualité France, gouvernement france, france politque, diplomatie france turquie, politique syrie, turquie diplomatie, diplomatie turquie, Actualité Turquie, militaire turquie, Nur Gülsoy, Salman Hamid Siddiqui, Qualid Filsde Mohamed Chine, Hajer M'tırı, Ümit Dönmez, turkish airlines, france diplomatie, le drian, france gouvernement, Handan Kazancı, Sinan Uslu, france syrie, france moyen orient, france europe, turcs europe, emmanuel macron, daech syrie, ibrahim kalın, turquie recherche militaire, turquie politique, turquie gouvernement, france defense, france militaire, recep tayyip erdogan, europe diplomatie, aselsan, europe turquie, turquie europe, turcs de france, franco-turcs, Burcu Çalık, Fatih Hafız Mehmet, méditerranée diplomatie, roketsan, Ali Kemal Akan, franco-turcs politique, méditerranée militaire, industrie militaire turquie, turquie missile, missile longue portée, missile longue portée turquie, missile longue portée europe, missile guidage laser turquie, missile guidage laser europe, Mona Saanouni, erdogan macron, Yasin Bülbül, anti-missile, missile intercontinental europe, eurosam, airbus a-350, tom enders, industrie militaire france, industrie militaire france turquie, industrie militaire italie, industrie militaire france italie, industrie militaire france italie turquie, industrie militaire turquie italie, abdoulaye samba

Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

  • [javascript protected email address]