Le PM pakistanais renouvelle à l'Inde son offre de dialogue

Alors que la tension militaire ne cesse de monter entre les deux pays voisins.

Le Premier ministre pakistanais, Imran Khan, a offert mercredi un dialogue à l'Inde pour désamorcer l'escalade entre les deux pays.

Dans un discours télévisé à la nation, Khan a déclaré que son pays avait été contraint de prendre des mesures contre les avions indiens, car "aucun pays souverain ne peut permettre à un autre de se comporter comme un plaignant, un juge et un exécuteur à la fois".

Les déclarations du Premier ministre pakistanais interviennent après que le Pakistan et l’Inde ont affirmé chacun avoir abattu des avions militaires de l’autre.

"Nous étions parfaitement préparés à ce qu’il n’y ait pas de dommages collatéraux. Nous voulions simplement montrer notre capacité. C'était le seul but", a-t-il expliqué.

Khan a invité l'Inde à un dialogue en déclarant que "le bon sens doit prévaloir".

"Nous devrions nous asseoir et résoudre le problème par le biais de discussions", a insisté le dirigeant pakistanais, soutenant que "les guerres entraînent souvent de mauvais calculs".

"Toutes les grandes guerres du monde ont entraîné de mauvais calculs. Il a fallu des années pour mettre fin à la Première Guerre mondiale et à la Seconde Guerre mondiale… De même, la guerre contre le terrorisme dure depuis 17 ans", a-t-il expliqué.

S’adressant à l’Inde, il s’est interrogé : "Pouvons-nous nous permettre une erreur de calcul? Où cela va-t-il nous entraîner? Ce ne sera ni sous mon contrôle, ni sous celui de Modi".

Le Premier ministre a également assuré avoir offert au gouvernement indien une coopération sans faille dans le cadre d'une enquête sur l'incident de Pulwama. "Je comprends parfaitement le chagrin et la douleur des troupes indiennes endeuillées", a-t-il ajouté.

"Le Pakistan est tout à fait prêt à coopérer et à agir si un Pakistanais est impliqué dans l'attaque de Pulwama. Nous n'autoriserons personne à utiliser notre sol pour le terrorisme dans un autre pays", a-t-il poursuivi.

Khan a, par ailleurs, confirmé que deux MIG indiens avaient été abattus et que deux pilotes avaient été capturés.

 

 

Aamir Latif, Islamuddin Sajid, Hafawa Rebhi

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]