FETO classé terroriste au Pakistan : Verdict historique salué sur les réseaux sociaux

FETO classé terroriste au Pakistan : Verdict historique salué sur les réseaux sociaux

Des dizaines de Pakistanais ont applaudi via les réseaux sociaux, le verdict rendu par la Cour suprême, classant terroriste le groupe FETO.

Les Pakistanais ont applaudi vendredi le verdict du plus haut tribunal du pays appelant le gouvernement à classer l’organisation Fetullah (FETO) parmi les organisations terroristes.

FETO et son chef résident aux États-Unis, Fetullah Gulen, ont orchestré le coup d'État déjoué du 15 juillet 2016 en Turquie. La tentative avortée avait fait 251 martyrs et près de 2 200 blessés.

Plus tôt vendredi, la Cour suprême du Pakistan a ordonné au gouvernement de déclarer classer FETO parmi les groupes terroristes et d'interdire ses écoles dans le pays.

La cour suprême du Pakistan, présidée par le magistrat Mian Saqib Nisar, a également ordonné de remettre à la Fondation turque Maarif «tous les biens meubles et immeubles», écoles, collèges, centres de formation et autres entités similaires relevant de FETO.

Peu de temps après la publication du verdict, des dizaines de Pakistanais ont applaudi la mesure via les réseaux sociaux.

"Il s'agit d'un verdict historique rendu par la Cour suprême, car FETO est une organisation terroriste qui a été à l'origine du massacre de centaines de Turcs innocents", a écrit sur les réseaux sociaux Zahid Shah, journaliste et écrivain.

"A présent, les États-Unis devraient également remettre Fetullah Gulen à la Turquie", a ajouté Shah.

De son côté, Ibrahim Qazi, un analyste politique basé à Lahore, a également salué la décision "historique", relevant que le groupe terroriste a tissé sa toile obscure au sein de la société pakistanaise.

"C’est un jugement historique, mieux vaut tard que jamais. Le FETO a tissé sa toile obscure et complexe au sein de la société pakistanaise, en particulier dans les secteurs des médias et de l’éducation [...]", a déclaré Qazi.

«La persévérance d'Abdul Rehman Peshawari a été reflétée dans ce verdict de la Cour suprême et dans la volonté de l'Etat de coopérer avec le gouvernement turc sous la direction du président Erdogan », a-t-il ajouté.

Pour sa part, Imranullah Nasar, une étudiante à l’Université de Peshawar, a déclaré dans un message diffusé sur Twitter que le FETO utilisait ses écoles au Pakistan pour laver le cerveau de toute une génération.

"Ces institutions étaient non seulement une source de revenus pour FETO, mais aussi un risque important pour la sécurité du Pakistan", a déclaré Nasar.

 

Qualid Filsde Mohamed Chine

 


ACTUALITÉ CONNEXE «FETO»

La Turquie donne une liste aux États-Unis des 84 membres de FETO à extraderLa Turquie donne une liste aux États-Unis des 84 membres de FETO à extrader

Les États-Unis évaluent la possibilité d'extrader le chef du FETO vers la Turquie ou l'Afrique du Sud

MAE turc : Le Kosovo doit extrader les terroristes FETO

La Turquie s'attend à un soutien direct de la Moldavie contre FETO

La police américaine enquête sur un incident survenu dans la villa du chef de FETO

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]