Myanmar : «Personne ne pourra se défaire facilement de l’accusation de génocide»

Myanmar : «Personne ne pourra se défaire facilement de l’accusation de génocide»

Déclarations du directeur de l’organisation non-gouvernementale (ONG) Bureau Euro-Burma, qui défend les droits de l’homme au Myanmar, Harn Yawnghwe.

 

Le directeur de l’organisation non-gouvernementale (ONG) Bureau Euro-Burma, qui défend les droits de l’homme au Myanmar, Harn Yawnghwe, a assuré que "personne ne pourra se défaire facilement de l’accusation de génocide".

Dans des déclarations faites à l’Agence Anadolu, Yawnghwe est revenu sur la décision de la Chambre des Représentants des Etats-Unis, qui a affirmé que les crimes commis par le Myanmar contre les Musulmans Rohingyas entrent dans le cadre de la définition d’un génocide.

Il s’est félicité de cette évolution, assurant qu’elle renforcera l’enquête lancée par la Cour Pénale Internationale (CPI) et le rapport de la Mission d’enquête internationale indépendante des Nations Unies (IIFFM) au sujet des faits imputés au gouvernement du Myanmar et aux forces de sécurité du pays.

Selon Yawnghwe, la décision américaine doit pousser les autres pays à suivre la même voie.

"Personne ne pourra se défaire facilement de l’accusation de génocide", a-t-il estimé.

La décision américaine rappelle la responsabilité de la communauté internationale qui doit empêcher tout génocide.

"Il faut immédiatement agir en faveur des Musulmans d’Arakan. Ils ont besoin de vivre protégé au Myanmar", a-t-il ajouté.

Le 14 décembre courant, la Chambre des Représentants des Etats-Unis a adopté, avec 394 voix pour et 1 contre, une résolution qualifiant de génocide les pratiques de l’armée birmane contre les Rohingyas.

L’IIFFM avait également qualifié, dans son rapport, de "génocide et crimes contre l’humanité" les agissements de l’armée du Myanmar.

En septembre dernier, le Parlement canadien avait lui aussi qualifier de génocide les évènements au Myanmar.

 

Sorwar Alam, Emre Aytekin, Tuncay Çakmak, Fatma Esma Arslan

Photographie : Archive, Agence Anadolu

ACTUALITÉ CONNEXE "ROHINGYA / MYNAMAR"

 

Crise des Rohingyas: L’Indonésie et l’ASEAN prêts à contribuer à une solution

Le génocide des Rohingya se poursuit au Myanmar

La Malaisie appelle l’ONU à réagir aux atrocités subies par les Rohingya

Ankara appelle le Myanmar à résoudre la question des Rohingya

70% des enfants Rohingya au Bangladesh sont non-scolarisés

 

 



 

 

 

L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE




 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]