Le gouvernement afghan déclare un cessez-le-feu avec les Talibans

Le gouvernement afghan déclare un cessez-le-feu avec les Talibans

Publié par Ümit Dönmez le . Publié dans Actualité Asie

Le président Ashraf Ghani a déclaré que le cessez-le-feu est conforme au décret publié par les érudits religieux.

Dans un développement historique, le gouvernement afghan a annoncé jeudi un cessez-le-feu unilatéral avec les Talibans, à partir du 27ème jour du Ramadan (12 juin) jusqu'au cinquième jour d'Eid-ul-Fitr, jour sacré musulman prévu la semaine prochaine, à la fin du Ramadan.

Dans une annonce télévisée, le président Mohammad Ashraf Ghani a déclaré que les Forces de défense et de sécurité nationales afghanes (ANDSF) ne feraient qu'arrêter les manœuvres offensives contre les Talibans armés et continueraient de cibler Daesh et d'autres organisations terroristes soutenues par des étrangers et leurs affiliés.

Ghani a noté que le cessez-le-feu était une opportunité pour les militants talibans de se rendre compte que leur campagne violente ne leur gagnait pas les cœurs et les esprits, mais qu'elle aliénait davantage le peuple afghan de leur cause.

"Nous saluons également la fatwa (décret religieux) sans précédent que seul l'État peut déclarer le djihad, rendant ainsi violente toute campagne par n'importe quel groupe autre qu'une guerre sainte", a déclaré Ghani en référence à la décision rendue par un groupe de plus de 3000 érudits religieux afghans contre le terrorisme.

Les États-Unis se sont félicités de l'annonce de Ghani, affirmant que Washington et ses alliés de l'OTAN mettraient fin aux hostilités pendant la trêve temporaire "telle qu'elle s'applique aux Talibans".

"L'offre du gouvernement afghan d'un cessez-le-feu temporaire souligne son engagement en faveur de la paix en tant que responsabilité nationale et religieuse", a déclaré le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo dans un communiqué.

Pompeo a toutefois noté que la lutte contre l'affilié afghan de Daech et Al-Qaïda, que les États-Unis et l'OTAN combattent également en Afghanistan, se poursuivra, tout comme les opérations de défense des forces afghanes et de la coalition.

Lundi, le rassemblement sans précédent d'érudits afghans avait publié un décret religieux dénonçant les attaques dans le pays.

"Les attentats suicides, les explosions tuant des gens, provoquant la division, l'insurrection, différents types de corruption, vols, enlèvements et tout type de violence sont considérés comme de grands péchés en Islam et contre l'ordre du Tout-Puissant Allah".

Les chercheurs ont également renouvelé leur appel aux Talibans pour qu'ils évitent la violence et rejoignent le processus de paix afghan.

Jusqu'à 14 personnes ont été tuées dans un attentat-suicide près du rassemblement alors que les savants s'apprêtaient à partir.

Les Talibans ont émis une clarification niant toute implication dans cette attaque. Cependant, dans le passé, les militants ont qualifié de «marionnettes» des érudits religieux pro-gouvernementaux.

Depuis la chute des Talibans en 2001, de nombreux chefs provinciaux du Conseil national des ulémas pro-gouvernemental (érudits religieux ou membres du clergé) et d'autres personnalités religieuses pro-gouvernementales ont été assassinés en Afghanistan.

Les Talibans doivent encore répondre à cette annonce de cessez-le-feu.

 

Shadi Khan Saïf, Michael Hernandez, Salman Hamid Siddiqui, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 










 

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News


 

Imprimer