Efforts turcs pour la libération des journalistes de TRT World détenus au Myanmar

Efforts turcs pour la libération des journalistes de TRT World détenus au Myanmar
Des responsables du ministère turc des Affaires étrangères œuvrent à prendre attache avec des responsables birmans afin de libérer l’équipe de journalistes qui travaillent pour la chaîne turque gouvernementale TRT, après avoir été détenus et emprisonnés au Myanmar.

 

Selon un communiqué de TRT, dont Anadolu a eu copie, les responsables turcs ont pris leur initiative dans un cadre légal.

Le communiqué a noté que la chaîne a fourni le soutien légal à l’équipe de TRT World détenue au Myanmar, en utilisant toutes les ressources possibles.

Il a souligné qu’un tribunal birman a condamné, la semaine dernière, à deux mois de prison, les deux journalistes - Lau Hon Meng de Singapour et Mok Choy Lin de Malaisie – ainsi que leurs deux collaborateurs birmans, dont un traducteur et un chauffeur.

La même source a indiqué que le tribunal avait condamné les détenus d’avoir violé la loi d’aviation dans le pays.

Les détenus, selon le même communiqué, paraîtront de nouveau, jeudi, devant le tribunal, pour violation de la loi birmane sur l’importation et l'exportation.

Il est à noter que la police du Myanmar avait annoncé, le 27 octobre dernier, l’arrestation de deux journalistes étrangers travaillant pour la chaîne publique turque anglophone TRT World.

TRT World avait indiqué, dans un communiqué, que le ministère de l’Information au Myanmar a été informé du tournage dans la région.

Depuis le 25 août, l'armée du Myanmar et les milices bouddhistes ont procèdent à des exécutions et des attaques contre les musulmans Rohingyas dans l’Etat d’Arakan, tuant des milliers d'entre eux, selon des sources et des rapports locaux et internationaux concordants.

Le 10 novembre, l’OIM avait annoncé que le nombre de réfugiés Rohingyas dans les camps du Bangladesh a franchi la barre des 826 mille.

Le gouvernement du Myanmar considère les musulmans Rohingyas comme des « immigrants illégaux » du Bangladesh, tandis que les Nations Unies les classent comme la «minorité la plus persécutée du monde».

 

 

 

 

 

Mots-clés: Moyen-Orient, action humanitaire, massacre, turquie diplomatie, aide humanitaire, humanitaire, Myanmar, rohingya, Rangoon, rohingya genocide, diplomatie turquie, journaliste emprisonnée, journaliste, ambassadeur turquie, Bangladesh, ambassade turquie, crise humanitaire, rohingya discrimination, journaliste arrêté, massacre asie, trt, birmanie, réfugiés bangladesh, turquie bangladesh, bangladesh diplomatie, Mona Saanouni, ambassade turquie asie, arakan, turquie myanmar, lau hon meng de trt world, mok choy lin de trt world, journaliste asie, trt world

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

  • [javascript protected email address]