Iran/Arabie Saoudite : Imran Khan appellera Téhéran à atténuer les tensions

D’après des médias pakistanais, Khan effectuera sa deuxième visite à Téhéran, samedi.

 

Le Premier ministre pakistanais, Imran Khan, se rendra, samedi, en Iran dans le cadre de ses efforts visant à « atténuer les tensions » entre Riyad et Téhéran.

L’Agence de presse officielle iranienne, IRNA, a, ainsi, affirmé que d’après des médias pakistanais, Khan effectuera sa deuxième visite à Téhéran, samedi.

Jeudi, les Affaires étrangères pakistanaises ont déclaré qu’il est « probable que Khan se rende en Arabie Saoudite et en Iran le mois prochain dans le cadre de ses tentatives d'apaisement des tensions entre les deux parties.

Le Premier ministre pakistanais a révélé, le mois dernier, qu’il a été sollicité, aussi bien par le président américain Donald Trump que par le prince héritier saoudien Mohammed Bin Salmane, pour faire la médiation entre l’Arabie Saoudite et l’Iran.

Il a, ainsi, déclaré au cours de son discours à la 74ème Assemblée générale des Nations Unies que Trump lui a demandé de faire la médiation dans l’actuelle crise opposant les Etats-Unis et certains pays du Golfe à l’Iran. Il a assuré qu’il s’est « effectivement entretenu avec le président iranien Hassan Rohani.

Imran Khan s’est rendu en Avril dernier à Téhéran où il s’est mis d’accord avec le président iranien sur la création d’une force d’intervention rapide et conjointe de lutte contre le terrorisme sur les frontières séparant les deux pays.

La tension s’est accentuée entre Washington et des pays du Golfe, d’une part, et l’Iran, d’autre part, et ce, depuis le désengagement partiel de Téhéran de l’accord de Vienne sur le nucléaire.

L’Iran avait pris cette décision, en mai dernier, un an après le retrait de Washington de l’accord et la mise en place de nouvelles sanctions visant à l’obliger à renégocier certaines dispositions de l'accord de Vienne.

Riyad avait annoncé, le samedi 21 septembre, avoir maîtrisé deux incendies dans les installations "Abqaiq" et "Khurais" de la société "Aramco", pris pour cible lors d'une attaque de drones revendiquée par le groupe yéménite "Houthi".

Les États-Unis ont, par la voix du secrétaire d’État aux Affaires étrangères, Mike Pompeo, accusé l’Iran d’être derrière l’attaque, ce que Téhéran a formellement démenti.

 

 

Mohammed Maher Ben Romdhane

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Arabie Saoudite, Iran, iran arabie saoudite, Pakistan, iran pakistan, Imran Khan, Détroit d'Ormuz

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]