Deux soldats iraniens tués dans le nord-ouest du pays

Publié par Tuncay Çakmak le . Publié dans Actualité Asie

Lors d'affrontements avec des terroristes du PJAK, la branche iranienne du PKK.

 

Deux soldats iraniens de l’Armée des Gardiens de la Révolution ont été tués dans des affrontements avec un groupe armé dans le nord-ouest de l’Iran.

Dans un communiqué, publié mardi, l’Armée des Gardiens de la Révolution iranienne a fait savoir qu’un groupe armé a cherché à traverser illégalement la frontière dans la province de "l’Azerbaïdjan Occidental" au niveau de Chaldiran, dans le nord-ouest de l’Iran.

"Dans les affrontements qui ont éclaté avec les terroristes liés à l’impérialisme mondial, deux soldats ont perdu la vie", a indiqué ledit communiqué.

Par ailleurs, deux terroristes ont été tués et de nombreux autres blessés, ont fait savoir les mêmes sources.

L’Armée des Gardiens de la Révolution ont ajouté que des opérations sont en cours dans la région pour retrouver les autres terroristes en fuite.

La région de Chaldiran, dans le nord-ouest de l’Iran, fait ponctuellement face à des affrontements entre l’armée iranienne et les terroristes du PJAK, la branche iranienne du PKK.

Le PKK ("Parti des travailleurs du Kurdistan") est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de quatre décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le territoire turc, dont 7 000 civils.

 

 

Ahmet Dursun, Tuncay Çakmak

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Iran, pjak, pjak pkk

Imprimer