Le problème des musulmans Rohingyas à l'ombre des intérêts économiques des géants

Yukio Cowper-Smith, membre du conseil exécutif de la CRDI, affirme que "les pays comme la Chine, l’Inde, la Russie, Israël et l’Arabie Saoudite ne veulent pas porter ce qui est vécu à Arakan sur la scène internationale pour leurs intérêts stratégiques économiques"

Yukio Cowper-Smith, membre du conseil exécutif de l’Initiative Canadienne de Développement Rohingya (CRDI), a estimé que "les pays du monde préfèrent rester silencieux aux massacres et viols des droits humains commis contre les Rohingyas au profit de leurs intérêts économiques."

Dans une interview accordée à l’agence Anadolu, Cowper-Smith a affirmé qu’en raison des relations économiques stratégiques mises en oeuvre avec le gouvernement birman, "les pays comme la Chine, l’Inde, la Russie, Israël et l’Arabie Saoudite ne veulent pas porter ce qui est vécu à Arakan sur la scène internationale".

"La Chine et l’Inde ont des intérêts économiques stratégiques en Birmanie", a-t-il affirmé, poursuivant: "Le gouvernement birman s’est récemment mis d’accord avec le gouvernement de Pékin pour le projet du Corridor économique Chine-Birmanie. Le projet fera partie de l’Initiative chinoise de la Ceinture et de la Route". La route qui débutera dans la province chinoise du Yunnan, qui traversera les villes birmanes de Mandalay et Yangon, rejoindra le Zonée Economique Spéciale de Kyaukphyu, dans la province d'Arakan au Myanmar. "Ni la Chine, ni l'Inde, ne veulent que le statut-quo soit rompu par une intervention internationale", a-t-il expliqué.

Cowper-Smith ajoute que la Chine joue de sa position au Conseil de Sécurité de l'ONU pour empêcher que son lien stratégique avec cette région ne soit coupé.

Il a notamment indiqué que l’Arabie Saoudite, pays majoritairement peuplé de Musulmans, entretient aussi des relations stratégiques économiques avec le gouvernement du Myanmar, "ceci empêche le gouvernement de Riyad de prendre position face à ce pays", a-t-il ajouté.

"En dehors du climat islamophobe mondial et la crainte du terrorisme, l'accès fermé aux observateurs à l’Etat d’Arakan éloigne la communauté internationale de ce qui est vécu dans la zone", a-t-il conclu.


Nettoyage ethnique des musulmans Rohingyas

En 2012, des conflits entre les Bouddhistes et les Musulmans avaient causé la mort de milliers de personnes, dont une grande majorité de Musulmans.

Depuis le 25 août 2017, l'armée du Myanmar et les milices bouddhistes commettent des massacres contre les musulmans Rohingyas dans l’Etat d’Arakan, faisant des milliers de morts, selon des sources et des rapports locaux et internationaux concordants.

Selon les données des Nations-Unies, depuis le 25 août 2017, le nombre des musulmans Rohingyas ayant fui l’Etat d’Arakan pour se réfugier au Bangladesh afin d’échapper aux pressions et aux violences, est de 745 000.

Alors que le Bangladesh a renoncé à l’application de l’accord signé avec la Birmanie concernant le rapatriement des réfugiés Rohingyas, le gouvernement birman n’a pas respecté ses promesses concernant le retour des musulmans Rohingyas.

Les Nations-Unies et les organisations internationales des droits de l’homme qualifient la violence perpétrée contre les musulmans Rohingyas de "nettoyage éthique" et de "génocide".


Les organisations des droits de l’homme craignent que le retour des musulmans Rohingyas au Myanmar, sans l’instauration d’un climat sécurisé, puisse conduire à une nouvelle campagne de nettoyage ethnique.

 

 

 

Vakkas Doğantekin, Emre Aytekin, Ayşe Betül Gedikoğlu

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Myanmar, rohingya, arakan, Rohingyas

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]