La Chine s’oppose à l’attribution d’un prix des droits humains à un leader ouïghour

La Chine s’oppose à l’attribution d’un prix des droits humains à un leader ouïghour

Une ONG basée aux Etats-Unis, a annoncé que Dolkun Isa, président du Comité exécutif du Congrès mondial des Ouïghours (WUC), allait recevoir un prix «en reconnaissance de sa défense dévouée des droits humains», tandis que Beijing affirme qu'il est un "terroriste".

 

AA/Beijing/ Mahmut Atanur - La Chine a exprimé son opposition à l’attribution par une organisation basée aux Etats-Unis d’un prix des droits de l’Homme à un chef ouïghour exilé et considéré par Pékin comme un séparatiste, en qualifiant la mesure de politique « de deux poids deux mesures » dans le cadre des efforts de lutte contre le terrorisme.

Plus tôt cette semaine, l’ONG “Victims of Communism Memorial Foundation”,  basée aux Etats-Unis et dont le Président d'honneur du Conseil d'administration est George W. Bush, a annoncé que  Dolkun Isa, président du Comité exécutif du Congrès mondial des Ouïghours (WUC), allait recevoir un prix « en reconnaissance de sa défense dévouée des droits humains ».

Dolkun Isa est membre de la minorité ethnique de musulmans turciques habitant dans la Région autonome ouïghoure du Xinjiang, située dans le nord-ouest de la Chine.

Il a été inscrit sur la liste de « terroristes » des autorités chinoises, une accusation qu’il a rejetée.

Plusieurs organisations de défense des droits de l’Homme, activistes et analystes affirment que les Ouïghours font l’objet de restrictions religieuses, culturelles et linguistiques, ce qui les pousseraient à quitter la Chine et a réclamer un Etat séparé.

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hong Lei, a déclaré, vendredi, qu’Isa est recherché en vertu d’une notice rouge en Chine pour des « activités terroristes violentes ». « L’attribution de ce prix par l’organisation concernée à un terroriste comme Dolkun Isa, qui a perpétré de multiples crimes, va profaner et souiller les droits de l’Homme et l’Etat de droit » a soutenu Hong.

Isa réside actuellement en Allemagne, mais s’est rendu à Washington pour recevoir le prix.


 
Xinjiang

 

 

Mots-clés: Chine, Asie, Mahmut Atanur, Nadia Akari, ouighour, droit humain, droits de l'homme, xinjinag, sincan, asie politique, Xingjiang, Beijing, Xinjiang, asie centrale politique, asie histoire, dolkun isa, droits l'homme asie, droits l'homme chine, chine minorités, chine droits de l'homme

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]