Réunion de responsables pakistanais et indiens pour apaiser les tensions

Réunion de responsables pakistanais et indiens pour apaiser les tensions

Publié par Ümit Dönmez le . Publié dans Actualité Asie

Des responsables des deux pays discutent de l'ouverture d'un poste frontière afin de permettre aux pèlerins Sikhs d'accéder sans visa.

 

Des responsables indiens et pakistanais ont tenu jeudi leur première réunion du côté indien de la frontière dans le but de désamorcer les tensions entre les deux voisins dotés de l'arme nucléaire.

Les responsables ont discuté d'un projet d'accord sur le corridor de Kartarpur, qui permettrait aux pèlerins Sikhs indiens d'accéder sans visa à leurs sites sacrés au Pakistan.

"La première réunion pour discuter des modalités et du projet d'accord pour la facilitation des pèlerins de visiter Gurudwara Kartarpur Sahib en utilisant le corridor Kartarpur s'est tenue aujourd'hui à Attari, en Inde, dans un environnement cordial", a déclaré un communiqué de presse conjoint publié à l'issue de la réunion.

La déclaration indiquait que la délégation indienne était dirigée par S.C.L Das, le secrétaire adjoint du ministère des Affaires intérieures, et la délégation pakistanaise étaient dirigée par Mohammad Faisal, directeur général du ministère des Affaires étrangères du Pakistan.

"Les deux parties ont tenu des discussions approfondies et constructives sur divers aspects et dispositions de l'accord proposé et ont convenu d'œuvrer pour une mise en focntion rapide du couloir Kartarpur Sahib", indique le communiqué.

En novembre dernier, le Pakistan a inauguré le couloir Kartarpur lors d’une cérémonie à laquelle assistaient deux ministres du gouvernement indien.

Ce corridor permettra aux pèlerins Sikhs d’Inde d’accéder sans interruption à leur lieu saint situé au Pakistan, le long de la frontière internationale, dans la province du Punjab.

Le Pakistan et l’Inde ont convenu d’ouvrir le passage frontalier de Kartarpur cette année.

Cependant, les relations entre les deux voisins sud-asiatiques se sont dégradées à la suite d'un attentat-suicide commis au Cachemire sous administration indienne à la mi-février, qui a fait au moins 40 victimes parmi les soldats indiens.

Les tensions se sont encore accrues à la suite d’escarmouches à la frontière entre les forces aériennes des deux pays, au cours desquelles les deux parties ont affirmé avoir abattu des avions de la partie adverse.

 

Prochaine réunion

Selon la déclaration, il a été convenu de tenir la prochaine réunion à Wagah le 2 avril. "Elle sera précédée d'une réunion des experts techniques le 19 mars 2019 aux points zéro proposés pour finaliser l'alignement", a-t-il ajouté.

Dans le même temps, le porte-parole du ministère indien des Affaires extérieures, Raveesh Kumar, a écrit sur Twitter: "En respect des sentiments de la population, les pourparlers ont abouti à divers aspects et dispositions de l'opérationnalisation de #KartarpurCorridor à l'occasion du 550ème anniversaire de la naissance de Guru Nanak Dev Ji."

Mohammad Faisal, chef de la délégation pakistanaise, s'est entretenu à la frontière de Wagah avec des journalistes de la chaîne de télévision publique PTV, et a déclaré que la réunion entre les deux parties était "positive".

Plus tard, S.C.L Das, chef de la délégation indienne, a informé les médias des demandes formulées par la partie indienne devant les autorités pakistanaises.

«Parmi les trois demandes, il était prévu que le Pakistan autorise au moins 5 000 pèlerins à se rendre quotidiennement au Gurdwara et que certains jours spéciaux […] le Pakistan maisse jusqu'à 10 000 pèlerins visiter le sanctuaire», a déclaré Das, cité par le quotidien "Hindustan Times".

"Le gouvernement indien a également demandé au Pakistan d'autoriser les pèlerins indiens, y compris les Indiens non résidents, à bénéficier d'un accès sans visa au Gurdwara [...]", a ajouté le responsable indien.

 

 

 

Islamuddin Sajid, Ahmad Adil, Monis Bin Ali, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer