Pakistan/Attaque de Jammu-et-Cachemire : arrestation de combattants suspectés par l’Inde

Le ministère de l’intérieur pakistanais a annoncé, mardi, l’arrestation de 44 suspects de l’attaque de Jammu-et-Cachemire survenue le 14 février.


44 soldats indiens ont été tués et 20 blessés à la suite de cette attaque. Le ministère de l’intérieur pakistanais a affirmé que des leaders du groupe armé Jaish-e-Mohammed font partie des individus arrêtés. New Delhi a désigné les membres du groupe armé comme responsables de l’attaque de Jammu-et-Cachemire.


Selon un communiqué du ministère de l’intérieur pakistanais, Mufti Abderaouf, le frère du chef du groupe armé a été arrêté. Il figure sur une liste des responsables de l’attaque de Jammu-et-Cachemire établie par l’Inde.


Durant les deux dernières semaines, les tensions entre l'Inde et le Pakistan sont montées d'un cran. Une attaque à l'explosif a visé, le 14 février, un convoi militaire dans la région du Jammu-et-Cachemire, 44 soldats indiens sont morts, et 20 autres ont été blessés.


Le 26 février, des chasseurs indiens ont bombardé un camp de l'organisation Jaish-e-Mohammad situé dans le Cachemire pakistanais.


La population du Cachemire revendique la cession de leur province de l’Inde pour faire partie du Pakistan voisin. La province est, depuis l'indépendance de l'Inde et du Pakistan, divisée en deux parties, l’une sous contrôle indien et l’autre sous l’autorité du Pakistan.

 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]