Un mort et 12 blessés par l'armée vénézuélienne à la frontière brésilienne

Les victimes se sont affrontées avec la Garde nationale et l'armée qui transféraient des chars dans la région afin de fermer la frontière avec le Brésil.

Une femme a été tuée et douze personnes ont été blessées par des tirs de l'armée vénézuélienne dans la ville de Kumarakapay, près de la frontière brésilienne, ont annoncé vendredi des responsables vénézuéliens.

Cité par l'agence "Associated Press", Emilio Gonzalez, le maire de la ville frontalière de Gran Sabana, dans le sud du pays, a indiqué que la femme décédée s’appelait Zorayda Rodriguez et qu’elle avait 42 ans.

Les victimes, a-t-il expliqué, se sont affrontées avec la Garde nationale et l'armée qui transféraient des chars dans la région afin de fermer la frontière avec le Brésil, au lendemain de la décision du président Nicolas Maduro de fermer le poste-frontière.

Après la Colombie, le Brésil avait lui aussi annoncé l'acheminement d'aide humanitaire à la frontière vénézuélienne.

Caracas avait suspendu tout transport maritime et aérien vers et depuis l'île Curaçao qui sera utilisée comme base logistique pour les aides.

Maduro estime que les débats d'aide relèvent "d'une stratégie d'occupation américaine", et insiste qu'il "ne permettra pas ce spectacle".

Pour sa part, l'opposition souligne que 300 mille personnes ont besoin d'aide d'urgence, et 2 millions de personnes risquent des problèmes sanitaires, tout cela marquant la nécessité d'aide au Vénézuela.

 

 

Khalaf Rasha, Hafawa Rebhi

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]