Un ex-officier de l’armée de l’air américaine accusée d’intelligence avec l’Iran

D’après la liste des chefs d’accusation de la cour fédérale américaine, l’officier en question se dénomme Monica Witt.

Le Département de la justice américain a accusé mercredi, selon des médias locaux, un ex-officier de l’armée de l’air des États-Unis, d’espionnage au profit du régime iranien.

D’après la liste des chefs d’accusation de la cour fédérale américaine, l’officier en question se dénomme Monica Witt. Elle a servi dans les forces de l’armée de l’air jusqu’en 2018 sous régime contractuel, a affirmé le site "Washington Examiner".

Selon les chefs d’accusation, Witt s’est rendue en Iran en 2013. Elle s’est faite recrutée à la suite de plusieurs congrès auxquels elle a participé. La même source affirme que d’après des responsables américains, Witt est actuellement résidente en Iran.

Au cours de son service, elle avait accès à des informations classifiées. Ces données concernent l’identité de sources des renseignements américains et des agents secrets.

Les autorités américaines et iraniennes s’abstiennent pour le moment de commenter les informations relatives à cette affaire.

 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]