Vénézuela: Soutien du Mexique et de la Bolivie à Maduro

Publié par Nur Asena Gülsoy le . Publié dans Actualité Amérique

Aussi président de l'Assemblée nationale vénézuélienne, l'opposant Juan Guaido s'est autoproclamé "président par intérim"

Le Mexique et la Bolivie expriment leur soutien au président vénézuélien, Nicolas Maduro, face à l'opposant Juan Guaido.

Aussi président de l'Assemblée nationale vénézuélienne, Guaido s'est autoproclamé "président par intérim", mercredi.

Cette décision a été reconnue par les États-Unis, le Canada et certains pays de l'Amérique latine alors que le Mexique et la Bolivie ont dit soutenir Maduro.

Le président bolivien, Evo Morales a déclaré, sur son compte Twitter, que le Vénézuela est la cible d'une attaque impérialiste.

Morales a exprimé sa solidarité avec le peuple vénézuélien, notant: "Les pays de l'Amérique latine ne seront plus l'arrière-cour des États-Unis."

Pour sa part, Jesus Ramirez Cuevas, le porte-parole du président mexicain Manuel Lopez Obrador, a déclaré que son pays continuera à reconnaître Maduro comme le président du Vénézuela, lors d'une allocution télévisée.

"Nous maintiendrons notre approche impartiale dans la crise vénézuélienne, a-t-il affirmé. Le gouvernement mexicain suit de près la situation au Vénézuéla."

Guaido s'est autoproclamé, dans la capitale Caracas, président par intérim, et a été reconnu comme tel par le Brésil, la Colombie et le Paraguay, ainsi que le président américain, Donald Trump.

Par la suite, le président Maduro a annoncé la rupture de toute relation diplomatique et politique avec les États-Unis, leur reprochant une tentative de coup d'État contre le gouvernement légitime.

 

 

Emre Aytekin, Nur Asena Gülsoy

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer