Vénézuela: Soutien du Mexique et de la Bolivie à Maduro

Aussi président de l'Assemblée nationale vénézuélienne, l'opposant Juan Guaido s'est autoproclamé "président par intérim"

Le Mexique et la Bolivie expriment leur soutien au président vénézuélien, Nicolas Maduro, face à l'opposant Juan Guaido.

Aussi président de l'Assemblée nationale vénézuélienne, Guaido s'est autoproclamé "président par intérim", mercredi.

Cette décision a été reconnue par les États-Unis, le Canada et certains pays de l'Amérique latine alors que le Mexique et la Bolivie ont dit soutenir Maduro.

Le président bolivien, Evo Morales a déclaré, sur son compte Twitter, que le Vénézuela est la cible d'une attaque impérialiste.

Morales a exprimé sa solidarité avec le peuple vénézuélien, notant: "Les pays de l'Amérique latine ne seront plus l'arrière-cour des États-Unis."

Pour sa part, Jesus Ramirez Cuevas, le porte-parole du président mexicain Manuel Lopez Obrador, a déclaré que son pays continuera à reconnaître Maduro comme le président du Vénézuela, lors d'une allocution télévisée.

"Nous maintiendrons notre approche impartiale dans la crise vénézuélienne, a-t-il affirmé. Le gouvernement mexicain suit de près la situation au Vénézuéla."

Guaido s'est autoproclamé, dans la capitale Caracas, président par intérim, et a été reconnu comme tel par le Brésil, la Colombie et le Paraguay, ainsi que le président américain, Donald Trump.

Par la suite, le président Maduro a annoncé la rupture de toute relation diplomatique et politique avec les États-Unis, leur reprochant une tentative de coup d'État contre le gouvernement légitime.

 

 

Emre Aytekin, Nur Asena Gülsoy

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]