La Turquie donne une liste États-Unis des 84 membres de FETO à extrader

La Turquie donne une liste aux États-Unis des 84 membres de FETO à extrader

Publié par Ümit Dönmez le . Publié dans Actualité Amérique

Le ministre turc des Affaires étrangères a donné la liste des membres du groupe terroriste à son homologue américain et au conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche.

 

La Turquie a remis aux États-Unis une liste de 84 membres de l'Organisation terroriste Fetullah (FETO), qu'elle veut voir extradées par les autorités américaines, selon le ministre turc des Affaires étrangères.

S'adressant à des journalistes turcs à l'ambassade de Turquie à Washington, Mevlut Cavusoglu a déclaré qu'il avait remis la liste à son homologue américain, Mike Pompeo, et au conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, John Bolton.

Un peu plus tôt, Cavusoglu et Pompeo ont tenu une réunion de 45 minutes au département d’État, où ils ont discuté de questions bilatérales et régionales ainsi que du meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi.

FETO et son chef basé aux États-Unis, Fetullah Gulen, ont orchestré le coup d'État vaincu en Turquie du 15 juillet 2016, qui a tué 251 personnes et blessé près de 2 200 autres.

La Justice turque accuse également FETO d'être derrière une longue campagne visant à renverser l'État par le biais de l'infiltration d'institutions turques, en particulier de l'armée, de la police et du système judiciaire.

S'agissant du meurtre de Khashoggi, Cavusoglu a noté que des questions restaient sans réponse et que la Turquie insiste pour que les détails concernant le meurtre soient clarifiés, y compris l'identité de celui qui a ordonné le meurtre de Khashoggi.

"De nombreux pays ne veulent pas nuire à leurs relations avec l'Arabie saoudite à cause du meurtre de Khashoggi. Nous non plus. Mais le meurtre doit être découvert", a-t-il souligné.

Cavusoglu a ajouté que la Turquie ne considère pas l'incident de Khashoggi comme une affaire politique.

Khashoggi, journaliste et chroniqueur saoudien du Washington Post, a été porté disparu après son entrée au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul le 2 octobre.

Après avoir d'abord annoncé qu'il avait quitté le consulat en vie, l'administration saoudienne a admis des semaines plus tard qu'il avait été tué sur place.

 

Fatih Hafız Mehmet, George Albert Bernard, Ümit Dönmez

Photographie : Par Fatih Aktaş, Agence Anadolu, le 20 novembre 2018

 

Les États-Unis évaluent la possibilité d'extrader le chef du FETO vers la Turquie ou l'Afrique du Sud

 



 

 


 

Imprimer