«Les États-Unis doivent couper les liens avec les YPG» : Ministre turc de la Défense

«Les États-Unis doivent couper les liens avec les YPG» : Ministre turc de la Défense

Des photos de soldats américains avec des terroristes YPG/PKK ont terni l'image des États-Unis et de son armée, déclare le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar en visite au Canada.

 

Le ministre turc de la Défense a critiqué samedi une photo de soldats américains en train de dîner avec des terroristes YPG/PKK en Syrie, réitérant que la Turquie s'attend à ce que les États-Unis tiennent leur engagement de couper les liens avec le groupe terroriste YPG-PKK.

"Ces photos ont largement couvert nos médias et perturbé notre peuple. Elles ont terni l'image du gouvernement américain et de son armée ... pour le public turc", a déclaré Hulusi Akar lors du Forum sur la sécurité internationale d'Halifax au Canada.

"Nous espérons que les États-Unis cesseront de coopérer avec le groupe terroriste YPG, comme promis."

Des photos datant du 11 novembre montrent des soldats américains stationnés à Manbij - dans le nord de la Syrie, près de la frontière turque - en train de dîner avec des terroristes du PKK/YPG à l'occasion d'une journée pour les anciens combattants américains.

Les YPG ("Yekîneyên Parastina Gel", "Unités de protection du peuple") et le PYD ("Partiya Yekîtiya Demokrat, "Parti de l'union démocratique" sont des branches syriennes respectivement militaire et politique du groupe terroriste PKK ("Partiya Karkerên Kurdistan" : "Parti des travailleurs du Kurdistan") Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de plusieurs décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le seul territoire turc, dont 7 000 civils.

"Il est inacceptable que les Etats-Unis fournissent des armes et des munitions par avion et par camion au groupe terroriste YPG, alors même que Daech a été neutralisé dans une large mesure", a déclaré Akar, ajoutant que la Turquie ne permettrait jamais un couloir terroriste le long de sa frontière sud.

Les États-Unis ont souvent affirmé que les YPG étaient un "allié" dans la lutte contre Daesh - en grande partie éradiquée en Syrie - face aux objections de la Turquie selon lesquelles on ne peut pas utiliser et renforcer un groupe terroriste pour en combattre un autre.

 

Sibel Uğurlu, Seyit Ahmet Aytaç, Marc Chenault, Ümit Dönmez


Photographie : Le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar rend un hommage en silence après avoir déposé une couronne sur une stèle commémorant les Martyrs de Çanakkale dans le cadre du Forum sur la sécurité internationale à Halifax, au Canada, le 17 novembre 2018.
Par Arif Akdoğan - Agence Anadolu

Délégation de l'UE en Turquie: «Le PKK reste inscrit sur la liste des organisations terroristes de l'UE»

Turquie/Est : 10 soldats et un civil ont été tués par le PKK au mois d'octobre

Les États-Unis condamnent l'attaque terroriste du PKK dans le sud-est de la Turquie

Un sous-traitant militaire des États-Unis soutient les terroristes YPG / PKK

Les États-Unis excluent le PYD / YPG du rapport annuel sur le terrorisme

Les tribus syriennes appellent au boycott des terroristes YPG / PKK à Raqqa

Syrie : Les États-Unis fournissent des véhicules de construction aux terroristes des YPG / PKK à Manbij

 

 


 

 
 

 

 

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

16 décembre 2018

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News


 

Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]