Le MAE turc parle au téléphone avec son homologue américain

Le MAE turc parle au téléphone avec son homologue américain

Publié par Ümit Dönmez le . Publié dans Actualité Amérique

Mevlut Cavusoglu et Mike Pompeo discutent après un tweet menaçant de Trump contre la Turquie au sujet du procès d'un pasteur américain.

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Çavuşoğlu, s'est entretenu jeudi avec le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, au téléphone, selon des sources diplomatiques turques.

Le contact téléphonique a été pris peu de temps après que la Turquie a répondu aux remarques du président américain Donald Trump menaçant le pays de sanctions à moins qu'Ankara libère un pasteur américain détenu par la Justice turque.

Aucun autre détail n'a été publié.

Dans ce qui est évalué par la Turquie comme une tentative d'interférer avec la justice de la Turquie, par ailleurs alliée des États-Unis dans l'OTAN, Trump a tweeté : "Les États-Unis imposeront de lourdes sanctions à la Turquie pour leur détention de longue date du pasteur Andrew Brunson."

 

The United States will impose large sanctions on Turkey for their long time detainment of Pastor Andrew Brunson, a great Christian, family man and wonderful human being. He is suffering greatly. This innocent man of faith should be released immediately!

— Donald J. Trump (@realDonaldTrump) 26 juillet 2018

"Personne ne dicte [à] la Turquie. Nous ne tolérerons jamais les menaces de qui que ce soit. L'État de droit est pour tout le monde; », a tweeté le ministre des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu.

Noone dictates Turkey. We will never tolerate threats from anybody. Rule of law is for everyone; no exception.

— Mevlüt Çavuşoğlu (@MevlutCavusoglu) 26 juillet 2018

 

Brunson a été transféré en résidence surveillée mercredi après avoir été détenu dans la province égéenne d'Izmir à partir de décembre 2016.

Il est accusé d'espionnage pour le PKK - un groupe désigné comme terroriste aux États-Unis et en Turquie - ainsi que pour l'organisation terroriste Fetullah (FETO), le groupe que la Justice turque accuse, notamment, d'avoir orchestré la tentative de coup d'Etat de juillet 2016.

 

Tuğçenur Yılmaz, Kübra Chohan et Sıdrah Gufran Roghay, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu, 4 juin 2018, Washington DC, États-Unis

 


 

L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


 


Imprimer