Des législateurs américains condamnent le déploiement militaire, non divulgué, à la frontière saoudo-yéménite

Des législateurs américains condamnent le déploiement non divulgué de soldats à la frontière saoudo-yéménite

"C'est une utilisation inconstitutionnelle et non autorisée de la force militaire", déclare le représentant démocrate, Ro Khanna.



Des législateurs des deux chambres du Congrès américain préoccupés par le rôle joué par les États-Unis dans la guerre de l'Arabie saoudite au Yémen ont critiqué jeudi le déploiement des forces spéciales américaines dans le royaume sans l'approbation du Congrès.

Un groupe d'une douzaine de bérets verts est arrivé à la frontière saoudo-yéménite à la fin de l'année dernière, selon le New York Times, qui a rapporté la mission précédemment non divulguée.

L'administration Trump avait soutenu que le soutien américain à l'opération menée par l'Arabie saoudite se limitait au ciblage et à l'assistance du renseignement, ainsi qu'au ravitaillement en vol et à d'autres aides logistiques.

Interrogé sur le rapport du Times, le Pentagone a déclaré que les Etats-Unis étaient "là-bas, et nous les aidons à sécuriser leurs frontières", mais n'ont pas explicitement reconnu le déploiement des Forces spéciales de l'armée.

Les Bérets verts aident les Forces saoudiennes à localiser et à détruire les caches de missiles balistiques et les sites de lancement des rebelles houthis, selon le New York Times.

Cela n'a pas empêché l'aide américaine divulguée par le passé de faire l'objet d'un examen minutieux au sein du Congrès dans un contexte de croissance du nombre des victimes civiles dans la campagne de bombardement menée par la coalition saoudienne au Yémen et de ce que certains législateurs appellent un déploiement illégal de forces militaires américaines.

"Nos soldats continuent de voir leur participation augmenter dans la guerre menée par les Saoudiens contre les Houthis, ce qui constitue une utilisation inconstitutionnelle et non autorisée de la force militaire", a déclaré le représentant Démocrate de Californie, Ro Khanna dans un communiqué.

Le Sénateur Bernie Sanders, qui avait auparavant candidaté pour l'investiture démocrate à la Maison Blanche en 2016, a exprimé de "vives inquiétudes" sur le rôle des Etats-Unis au Yémen, affirmant que "l'administration Trump impliquait davantage les Etats-Unis dans une guerre au Yémen".

"Nous devons empêcher les Etats-Unis d'être entraînés dans une autre guerre sans fin", a-t-il déclaré sur Twitter.

Sanders avec le sénateur républicain Mike Lee et le sénateur démocrate Chris Murphy ont tenté d'imposer un vote sur la fin du soutien des États-Unis à la campagne saoudienne en mars, mais la démarche a finalement échoué.

En 2015, l'Arabie saoudite et ses alliés des Émirats Arabes Unis - qui accusent les rebelles houthis au Yémen de servir comme mandataires iraniens - ont lancé une vaste campagne militaire visant à faire reculer les gains territoriaux récents des Houthis.

L'Arabie saoudite accuse l'Iran de fournir des armes et des missiles balistiques aux Houthis, qui ont envahi une grande partie du Yémen en 2014, dont la capitale, Sanaa. Mais sa campagne a conduit à la condamnation généralisée des groupes de défense des droits humains et de l'ONU pour son impact sur les civils.


Michael Hernandez, George Albert Bernard, Ümit Dönmez

 

 

 

 

 

 

L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE

 

 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]