Le contrat des avions AWACS signé entre l’OTAN et Boeing vaut 1 milliard de dollars

Cet accord a été signé dans la capitale belge Bruxelles

 

L’Organisation du traité de l'Atlantique nord (OTAN) a signé un contrat d’une valeur de 1 milliard de dollars avec la société américaine Boeing pour la rénovation de sa flotte en avions d’alerte précoce et de surveillance (AWACS).

La signature a eu lieu, mercredi, en présence du Secrétaire général de l’OTAN, ‎Jens Stoltenberg (photo), et du Président de la société Boeing, Michael Arthur, dans la capitale belge Bruxelles.

Stoltenberg a indiqué, dans une allocution en marge de la cérémonie de signature, que l’accord, qui vaut 1 milliard de dollars, vise à rénover les avions d’alerte précoce et de surveillance de l’OTAN pour qu’ils restent opérationnels jusqu’à 2035.

Il a ajouté que « les avions AWACS ont appuyé pendant des années les opérations aériennes des forces de l’OTAN».

Stoltenberg a ajouté, dans le même ordre d’idées que « ledit contrat permettra de renforcer les avions de l’OTAN par les nouvelles technologies, ce qui va garantir la protection continue des sociétés des pays membres ».

Pour sa part, Arthur a assuré que l’accord renforcera l’OTAN et sera financé par les 16 membres.

 

 

Şerife Çetin, Mona Saanouni

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: otan, boeing, armes, aviation, etats unis militaire, awacs plane, états-unis armes, avion militaire, AWACS

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]