De hauts responsables du Pentagone: le travail de Google profite à l'armée chinoise

De hauts responsables du Pentagone: le travail de Google profite à l'armée chinoise

«Le travail de Google en Chine profite indirectement à l'armée chinoise», a déclaré le général Joseph Dunford.

 

Les deux plus hauts responsables américains de la Défense ont critiqué jeudi le travail de Google en Chine, affirmant que cela profitait indirectement à l'armée chinoise.

Témoignant devant le Comité des forces armées du Sénat, le secrétaire à la Défense par intérim, Patrick Shanahan, et le général Joseph Dunford, président du Comité des chefs d'état-major, ont été interrogés sur le rôle joué par les entreprises américaines dans le soutien aux forces armées de Pékin.

Dans une déclaration soumise au comité avant l'audience, Shanahan a noté que certaines sociétés américaines avaient exprimé des préoccupations éthiques concernant le développement d'une technologie de pointe avec le Pentagone "tout en continuant de travailler avec la Chine".

"Je pense que nous parlons de Google, de son soutien à la Chine et de son manque de soutien au ministère de la Défense", a-t-il déclaré à la question de savoir ce qu'il entendait par sa déclaration.

L’année dernière, Google a passé un contrat de 10 milliards de dollars avec le Pentagone dans le domaine de l’informatique en cloud, soulignant que les nouvelles directives en matière d’éthique de l’entreprise concernant l’intelligence artificielle pourraient ne pas s’aligner sur le projet.

La société de technologie avait précédemment annoncé qu’elle ne renouvellerait pas un contrat visant à aider l’armée américaine à analyser l’imagerie de drones aériens dans le cadre d’un programme appelé "Project Maven".

Entre-temps, Google travaillerait toujours sur Project Dragonfly, une entreprise lancée avec le gouvernement chinois pour développer un moteur de recherche censuré qui bloquerait certains sites.

«La fusion des activités commerciales et militaires est significative. Les entreprises publiques représentent 5 000 milliards de dollars de l’économie, c’est-à-dire la technologie développée dans le cadre du monde civil est transférée au monde militaire. C’est un pipeline direct », a déclaré Shanahan.

Lors de l'audience, le sénateur républicain Josh Hawley a qualifié Google de "société supposée américaine".

"Le travail de Google en Chine profite indirectement à l'armée chinoise", a déclaré Dunford.

"Nous observons avec une grande inquiétude le fait que des partenaires de l'industrie travaillent en Chine, sachant qu'il existe un avantage indirect", a-t-il ajouté. «Franchement, «indirect» n'est peut-être pas une description complète de la situation actuelle. C’est plus un avantage direct pour l’armée chinoise".

 

 

 

Umar Farooq, George Albert Bernard, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

Le Conseil turc de la concurrence enquête sur Google

Google rend hommage à une artiste céramiste turque


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]