Sénégal / Présidentielle : La Gouvernance, thème de prédilection des candidats

Selon une étude basée sur les passages télévisées des cinq candidats en lice.

La gouvernance a été la thématique la plus abordée par les candidats à l’élection présidentielle durant les 14 premiers jours de la campagne électorale, a rapporté, mercredi, l’Agence de presse sénégalaise ( APS) citant une étude du cabinet de sondages Synchronix.

L'étude s'est basée sur les passages officiels des candidats au journal de la campagne sur la RTS1 ( Radio télévision sénégalaise).

"Plusieurs thématiques ont été abordées par les cinq candidats durant cette campagne électorale. Cependant, la thématique la plus évoquée est la gouvernance (17,8%)", souligne l'étude relayée par l'APS, deux jours avant la fin de la campagne électorale, vendredi.

Le thème de la Gouvernance est suivi par ceux des offres économiques (15, 8%), de l'accès aux services sociaux de base (13, 6%), formation et emploi des jeunes (8,9%), séparation et équilibre des pouvoirs (8,7%), performances économiques (7,2%), paix (5, 9%), amélioration des services sociaux de base (4,5%), et sécurité (4,2%), précise la même source.

Les thèmes de la citoyenneté, patriotisme et valeurs ne sont quant à eux évoqués qu'à hauteur de 3,7%, la diplomatie (2,7%), l'environnement (2,2%), les violences (1,7%), réforme de l’enseignement secondaire (1,5%), amélioration des conditions de vie des couches vulnérables (1,2%) et sport (0,2%).

La thématique de la gouvernance "a été abordée à 98% par les candidats de l’opposition qui ont relevé une mal gouvernance sous plusieurs formes (absence de reddition des comptes, corruption, détournement, mauvaise gestion des ressources naturelles, etc.)".

Selon le cabinet l'étude "cette thématique apparaît principalement dans les discours de Madické Niang, Idrissa Seck et Ousmane Sonko".

"Sur la question de la gouvernance, les candidats Ousmane Sonko (28%), Madické Niang (27,8%) et Idrissa Seck (26,4%) ont été les plus prolixes, dénonçant de manière acerbe, toutes les fautes de gestion dans plusieurs secteurs de la vie socio-économique", rapporte le document.

Le président sortant et candidat à sa propre succession Macky Sall a, quant à lui, "peu parlé de gouvernance. Il a évoqué de nombreuses performances dans plusieurs secteurs mais est resté presque muet à ce sujet", note la même source, ajoutant que "les rares fois où il a fait référence à la gouvernance, il en a parlé de façon plus ou moins laconique".

La campagne électorale pour la présidentielle sénégalaise du 24 février a démarré dimanche 03 février et se poursuivra jusqu’au 22 du même mois. Cinq candidats sont en lice, dont le président sortant Macky Sall, au pouvoir depuis 2012.


 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]