Cameroun/Extrême-Nord: Plus de 400 000 élèves sans acte de naissance

Plus de 400 000 élèves de l’enseignement maternel et primaire dans la région de l'Extrême-Nord du Cameroun, ne possèdent pas un acte de naissance, selon une étude menée à Maroua, chef-lieu de cette région, par le Bureau national d’état civil (Bunec).

 

"Lors de nos différentes descentes dans les établissements scolaires, nous avons constaté que les enfants n’ont pas d’acte de naissance et que c’est généralement lorsqu’ils sont au cours moyen deuxième année qu’à l’initiative des directeurs d’école notamment, on cherche à leur établir des actes de naissance pour pouvoir se présenter à l’examen du Certificat d’études primaires (CEP)", précise l'étude citée par l'Agence de Presse africaine (APA).

Cette région, faisant partie des zones les plus sous-scolarisées du pays avec en moyenne 50% dans l’enseignement primaire et maternel, "on (y) tolère généralement que les enfants aillent à l’école, quitte à exiger ces documents plus tard", précise le document.

Selon le Bunec, une fois que les enfants sont scolarisés, les parents omettent, souvent de leur établir des actes de naissance, d’où ce nombre élevé d’enfants scolarisés ne disposant pas d’un tel document.

Des organismes internationaux à l’instar de l’Organisation des Nations unies pour l’enfance (Unicef) et des ONG militent, depuis quelques temps, pour que l’établissement des actes de naissance dans cette région du pays soit ancré dans l’esprit des parents, rapporte encore l'APA.

Par ailleurs, le gouvernement avec l’appui des partenaires au développement et certains "mécènes", organise des campagnes visant à faire établir les actes de naissance pour les enfants dès leur naissance, indique la même source.

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]