Centrafrique : la société civile exige le contenu de l’accord de paix

Publié par Lassaad Ben Ahmed le . Publié dans Actualité Afrique

Et menace de descendre dans la rue.



Le Groupe de travail de la société civile sur la crise centrafricaine (GTSC), une puissante organisation de la société civile centrafricaine, a réclamé, jeudi, la publication du contenu de l'accord de paix signé la veille à Bangui et menacé, sinon, de descendre massivement dans la rue.

« La GTSC regrette que les clauses de cet accord ne soient pas portées á l’appréciation des élus du peuple et á la connaissance de la population, soucieuse de savoir le sort qui lui est réservé », a relevé Paul Crescent Béninga, porte parole de la GTSC dans une déclaration.

Cette déclaration intervient au lendemain de la signature à Bangui d'un accord de paix entre le gouvernement centrafricain et 14 groupes armés, au terme d'une dizaine de jours de négociations à Khartoum, sous l'égide de l'Union africaine et des Nations Unies.

A en croire le porte-parole du GTSC, en cachant sciemment le contenu de l’accord signé avec les groupes armés, le gouvernement a dû sacrifier le peuple sur l’autel de "seigneurs de guerre".

« Le flou savamment entretenu, mieux encore, cette manœuvre dilatoire autour de l’accord de Khartoum n’est pas de nature á rassurer le peuple centrafricain épris de paix et de justice », a poursuivi le Paul Crescent Béninga.

Il a déclaré que « le GTSC demande au gouvernement de porter á la connaissance du peuple les clauses de l’accord de Khartoum afin que ce dernier soit rassuré de ce que ses préoccupations soient prises en compte ».

Et de brandir cette menace, « à défaut, le GTSC appelle le peuple centrafricain á descendre massivement dans la rue pour exiger de l’élite dirigeante la publication de l’accord de Khartoum».

La population s’impatiente d’en savoir plus, a constaté le correspondant d'Anadolu à Bangui, puisque les questions cruciales telles que l’amnistie et le partage de pouvoir demandés par les groupes armés dans leurs revendications, restent des points qui semblent inaccessibles du point de vue de la population.

 

 

Sylvestre Kroc, Lassaad Ben Ahmed

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 

RCA: Signature d'un nouvel Accord de paix et de réconciliation à Bangui
6 février 2019

Centrafrique : Un accord de paix paraphé à Khartoum
5 février 2019

Centrafrique : Un accord de paix conclu entre le gouvernement et les groupes armés
2 février 2019

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer