G5 Sahel / 5e sommet : les principales dispositions de la déclaration finale

G5 Sahel / 5e sommet : les principales dispositions de la déclaration finale

Les chefs d'Etat des cinq pays de la force G5 Sahel, à savoir, le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad, réunis à Ouagadougou le 5 février 2019, ont adopté une déclaration commune de 23 points, dont voici les principales dispositions :



- Les chefs d’Etat, après avoir examiné la situation dans l’espace G5 Sahel, expriment leur profonde préoccupation face à la menace persistante du terrorisme et d’autres formes de criminalité dans la région.

- Face à la recrudescence des conflits inter communautaires dans certains pays du G5 Sahel, les Chefs d’Etat appellent les populations à cultiver la tolérance pour une meilleure cohésion sociale et les exhortent à collaborer étroitement avec les Forces de Défense et de Sécurité dans la lutte contre le terrorisme

- Les chefs d’Etat réitèrent leur appel à la communauté internationale pour une juste appréciation de l’ampleur régionale et internationale de la crise libyenne et pour une harmonisation des efforts de tous les pays concernés dans la perspective de la réconciliation nationale et de la stabilisation de la Libye.

- Les chefs d’Etat réitèrent leur appel au Conseil de Sécurité des Nations Unies à examiner favorablement leur requête de placer la Force conjointe du G5 Sahel sous le chapitre VII de la Charte des Nations Unies. Ils plaident en faveur d’une coopération plus étroite entre le G5 Sahel et les Nations Unies et saluent, à cet égard, l’engagement et le soutien constants du Secrétaire Général de l’ONU aux efforts du G5 Sahel.

Par ailleurs, après avoir pris connaissance du relevé des conclusions de la 5ème session ordinaire du Conseil des ministres, tenue à Ouagadougou le 03 février 2019, les chefs d’Etat instruisent :

- Le Conseil des Ministres, les Ministres en charge des transports et le Secrétariat Permanent de prendre les dispositions pour la création de la compagnie aérienne sous le format de l’option 5 adoptée par les Ministres en charge des transports les 27 et 28 septembre 2018 à N’Djamena, tout en s’assurant de la réalisation d’un audit financier, d’un audit technique et opérationnel et d’un audit des capacités humaines des compagnies existantes ;

- Le Conseil des Ministres et le Secrétariat Permanent de réaliser l’étude de faisabilité du projet de Chemin de fer à partir de ressources propres.

Les chefs d'Etat ont décidé de de tenir leur prochain sommet en février 2020 à Nouakchott en Mauritanie.

Pour rappel, la Présidence en exercice du G5 Sahel sera assurée par Roch Marc Christian KABORE, Président du Burkina Faso, pour l’année 2019.

 

 

Wendyam Valentin Compaoré, Lassaad Ben Ahmed

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]