RDC : Félix Tshisekedi entame son premier déplacement à l'étranger

RDC : Félix Tshisekedi entame son premier déplacement à l'étranger

Le nouveau président congolais s'est envolé mardi vers Luanda (Angola) dans le cadre d'une tournée régionale qui le mènera au Kenya et au Congo-Brazzaville.

Le nouveau président de la République démocratique du Congo (RDC) , Félix Tshisekedi, s'est envolé mardi matin vers Luanda (Angola) dans le cadre d'une tournée régionale qui le mènera au Kenya et au Congo-Brazzaville.

Il s'agit de son premier déplacement à l'étranger depuis sa prise de fonction, le 24 Janvier dernier.

Tshisekedi devra s'entretenir mardi avec son homologue angolais Joao Lourenco, a indiqué à Anadolu, Vidiye Tshimanga, son porte-parole.

Mercredi, il s'envolera vers Nairobi, la capitale du Kenya, précise la même source, ajoutant que ce déplacement sera une occasion pour ""confirmer l'amitié entre les deux pays".

La troisième étape de la tournée régionale du successeur de Joseph Kabila sera le Congo-Brazzaville où il s'entretiendra avec le président Denis Sassou-Nguesso.

Il se rendra à la fin de sa tournée à Addis-Abeba (Ethiopie). Il prononcera son discours de président nouvellement élu au siège de l'Union africaine (UA).

"Le choix de ces pays est stratégique" à fait remarquer Vidiye Tshimanga, précisant qu'il s'agit de déplacements officiels, visant relancer les relations autrefois tendues avec certains pays.

Proclamé vainqueur avec 38 % des voix, Tshisekedi est le cinquième président de la RDC.

Avant de prendre acte de son élection, l'UA et plusieurs pays occidentaux avaient remis en doute les résultats officiels. Réunis au sein de la conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), les évêques catholiques congolais avaient annoncé que les résultats officiels ne sont pas conformes au vote des Congolais.

Le vainqueur de la présidentielle du 30 décembre 2018 en RDC, serait l'opposant Martin Fayulu, selon les résultats de l'église catholique, qui avait déployé la plus grande mission d'observation électorale le jour du scrutin.

Le nouveau président n'a cependant pas la majorité à l'assemblée nationale ni des les assemblées provinciales.

Il doit donc partager son règne avec la coallition de son prédécesseur, Joseph Kabila.

 

 

Pascal Mulegwa, Nadia Chahed

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]