L'Algérie fortifie 3300 km de ses frontières Est et Sud

Publié par Ahmed Aziz & Hatem Katou & Saida Charafeddine le . Publié dans Actualité Afrique

L'Algérie renforce ses frontières avec le Mali, le Niger et la Libye, pour se prémunir contre toute attaque terroriste contre les postes avancés de son armée.

Source sécuritaire/AA / Alger / Ahmed Aziz - L’Algérie a commencé à fortifier plus de trois milles kilomètres de ses frontières Est et Sud pour prévenir les attaques terroristes, a-t-on appris, mardi, d’une source sécuritaire algérienne.

Il s’agit, selon la source qui a requis l’anonymat, des frontières avec le Mali, le Niger et la Libye. «Les unités d’ingénierie de l’armée algérienne œuvrent, depuis le mois de novembre 2015, à surveiller et à fortifier les postes avancés de l’armée, tout au long des 1376 Km de frontières avec le Mali, 956 Km avec le Niger et 982 Km avec la Libye», soit plus de 3300 km, a ajouté la source.

   
«Les nouvelles fortifications en cours de réalisation visent à empêcher des attaques-suicide qui viseraient les unités de l’armée et à sécuriser les 100 mille soldats positionnés aux frontières avec les trois pays», a-t-elle poursuivi.

«Le risque que des groupes terroristes évoluant au Niger, au Mali et en Libye ne commettent des attaques terroristes contre l’armée algérienne s’accroît», a tenu à préciser la source sécuritaire.

La réalisation des nouvelles fortifications a coïncidé avec l’éventualité d’une proche intervention militaire occidentale contre Daech en Libye .

La source a, néanmoins, tenu à préciser que «la protection des frontières n’est pas une opération circonstancielle mais que c’est plutôt un processus en cours depuis plusieurs années».

Le chef d’état-major de l’armée algérienne, le général corps d’armées Ahmed Gaied Salah avait souligné, au début du mois de février lors d'une réunion avec les dirigeants militaires de la région de Constantine (Est): «L’armée a pris toutes les mesures préventives pour sécuriser nos frontières nationales afin de faire face à tout danger, quel que soit la nature des menaces».

Le chef d’état-major de l’armée n’avait cependant pas livré de détails sur la nature de ces menaces.

Mots-clés: Algérie, actualité algérie, Tunisie, Tchad, intervention militaire libye, algérie sécurité, algérie fontières, algérie risque, algérie terrorisme, algérie libye, Mali, Niger, militaire algérie

Imprimer