Madagascar / Présidentielle : L'ex-président de la transition Andry Rajoelina en tête (Résultats partiels)

Madagascar / Présidentielle : L'ex-président de la transition Andry Rajoelina en tête (Résultats partiels)

Publié par Nadia Chahed le . Publié dans Actualité Afrique

Selon des chiffres portant sur plus de 4 millions de bulletins sur un total de près de 5 millions de votants, et publiés dimanche soir par la Commission électorale indépendante (CENI), Rajoelina récolte 55,08% des voix contre 44,92% pour son challenger Marc Ravalomanana.

 

Les résultats provisoires partiels du second tour de la présidentielle malgache donnent l’ex-président de la transition Andry Rajoelina vainqueur avec 55,08% des voix exprimées.

Son challenger Marc Ravalomanana est accrédité, quant à lui, de 44,92% des suffrages, selon ces chiffres portant sur plus de 4 millions de bulletins sur un total de près de 5 millions de votants, et publiés dimanche soir par la Commission électorale indépendante (CENI).

Cité par le quotidien l’Express de Madagascar, Thierry Raktonarivo, vice-président de la CENI a assuré que la totalité des résultats sera disponible au plus tard le 28 décembre, précisant qu’il "n’y aura pas de différences notoires entre ces tendances et les résultats provisoires officiels".

Jugé "calme, inclusif et transparent malgré quelque anomalies isolée" par des observateurs nationaux et internationaux, le scrutin du 19 décembre serait "ponctué d’anomalies" selon Ravalomanana et ses partisans, rapporte le quotidien malgache.

L’ancien président a, en effet, appelé dimanche ses partisans à "défendre leurs voix".

"J'appelle tous les Malgaches qui sentent avoir subi une injustice et une violation de leur droit et de leur vote, à se lever et oser défendre leur choix " a déclaré Ravalomanana dans un discours diffusé sur quelques chaînes privées.

" Certes j’ai indiqué que je vais accepter les résultats de l’élection lors du face à face sur la TVM ( télévision malgache) mais j’ai déjà fait savoir aussi mes conditions: Que les résultats soient conformes aux lois", a-t-il souligné.

Rajoelina était déjà en tête lors du premier tour avec 39,23% des voix, contre 35,35% pour Ravalomanana.

Elu président en 2002, Ravalomanana avait été contraint de démissionner face à une vague de manifestations violentes fomentées par Rajoelina.

Ce dernier avait été installé par l'armée à la tête d'une présidence de transition arrivée à terme en 2014.

Lors de la présidentielle de 2013, ni Ravalomanana ni Rajoelina n'a été autorisé à se porter candidat, conformément à un accord de sortie de crise validé par la communauté internationale.

 

Nadia Chahed

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 


ACTUALITÉ CONNEXE "MADAGASCAR"

 

Madagascar / Présidentielle : Début du dépouillement
20 décembre 2018

Madagascar / Présidentielle : Fin de la campagne électorale du deuxième tour
18 décembre 2018

Madagascar : Démission du Premier ministre et nomination d’un successeur consensuel
4 juin 2018

Erdogan: La Turquie est dans une logique gagnant-gagnant avec ses partenaires africains
25 janvier 2017

Turquie et Madagascar signent quatre accords
25 janvier 2017

Erdogan attendu mardi à Madagascar
22 janvier 2017

Madagascar, tensions: Manifestation de journalistes contre le Code de la communication
12 juillet 2016

Madagascar : Famine : Sauvez le Sud!
11 avril 2016

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


 

Imprimer