Nouvelle Zone de libre échange en Afrique, véritable coup d’accélérateur à l’intégration du continent (ONU)

Nouvelle Zone de libre échange en Afrique, véritable coup d’accélérateur à l’intégration du continent (ONU)

La Présidente de l’Assemblée générale des Nations Unies, Maria Fernanda Espinosa, a souhaité que la création de la Zone africaine de libre échange constitue les prémices d’un marché commun sur le continent, a rapporté l'ONU sur son site.

 

Espinosa s'exprimait, vendredi, à l’ouverture d'un débat de l’Assemblée générale sur le Nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), précise l'ONU.

Et de noter qu'Espinosa s’est fait, ainsi, l’écho du Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, pour qui cet accord conclu en mars dernier à Kigali, au Rwanda, a donné "un véritable coup d’accélérateur à l’intégration du continent pour la réalisation de la vision, par l’Union africaine, d’une Afrique intégrée, pacifique et prospère".

" L’Organisation des Nations Unies ne peut connaître le succès sans l’implication de l’Afrique", a souligné Espinosa, qui a insisté sur le soutien nécessaire aux initiatives africaines, notamment par le biais de l’aide publique au développement (APD), le transfert des connaissances et des capacités, et ce, dans un esprit de libre partenariat.

Il ressort notamment du débat que les pays développés et les donateurs d’aide publique au développement (APD) devraient continuer à honorer leurs engagements, en particulier concernant l’allocation de 0,7% de leur produit intérieur à l’aide au développement, rapporte l'ONU.

Tous les partenaires ont d’ailleurs été appelés par le Groupe africain, par la voix du Maroc, à appuyer les efforts des pays africains pour maintenir la stabilité macroéconomique, y compris grâce au transfert des technologies, précise la même source.

Les 24 délégations ayant pris part au débat de vendredi, ont, en outre, salué l’engagement de l’ONU et de l’Union africaine par la signature en 2017 du Cadre conjoint Union africaine-ONU sur un partenariat renforcé en matière de paix et de sécurité, suivi, en 2018, du Cadre conjoint pour la mise en œuvre de la Vision 2063 et du Programme 2030.

 

Nadia Chahed

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 


 

 
 

 

 

 

 


 

 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]