La Turquie restaure la Mosquée historique Al-Nejashi en Éthiopie

La Turquie restaure la Mosquée historique Al-Nejashi en Éthiopie

La mosquée est devenue le centre des premiers Musulmans qui ont émigré de la Mecque pour échapper à la persécution.

 

Un corps de spécialistes turcs a achevé la restauration d'une ancienne mosquée en Éthiopie.

L'Agence turque de coopération et de coordination (TIKA) a achevé la restauration de la Mosquée Al-Nejashi, la tombe du roi abyssin Ahmed Nejashi et 15 tombes des compagnons du prophète Mahomet.

Située dans la ville de Wukro, à 790 kilomètres au nord d’Addis-Abeba la capitale éthiopienne, Al-Nejashi serait la première mosquée d’Afrique. Elle porte le nom de Nejashi, qui a accueilli des compagnons du prophète ayant échappé à la persécution à la Mecque.

Dans un communiqué, la TIKA a déclaré que la restauration faisait partie d'un programme visant à promouvoir des valeurs et des biens culturels communs à l'étranger et à contribuer au développement de la coopération intergouvernementale.

Dans le cadre du projet, la route menant à la mosquée a été restaurée. Le chemin qui mène aux tombeaux dans la cour de la mosquée est appelé "Rue des Compagnons".

"Le projet a restauré les tombes et les a adaptées pour les visites. La conception favorisera le tourisme et contribuera par conséquent à des infrastructures telles que des hôtels, des centres commerciaux, des restaurants et des musées dans la région", ajoute le communiqué.

La mosquée Al-Nejashi occupe une place importante dans l'histoire islamique. C'est là que la première migration des premiers compagnons du prophète a eu lieu après la persécution et la torture à la Mecque.

Sur ordre du Prophète, ils se sont mis en route, ont traversé la mer Rouge et ont atteint la Corne de l’Afrique pour établir la première communauté musulmane d’Afrique.

Al-Nejashi a accueilli les immigrants et leur a garanti la protection. Influencé par la foi, il accepta bientôt l'Islam.

Récemment, les deux voisins, l’Éthiopie et l’Érythrée ont signé un accord de paix après deux décennies de conflit où les Musulmans érythréens ont fait de la mosquée leur point de rencontre.

Le 10 Muharram (mois) sur le calendrier musulman a été marqué à la mosquée avec la présence de milliers de Musulmans érythréens.

 

Meltem Bulur, Munira Abdelemenan Awel, Sıdrah Gufran Roghay, Ümit Dönmez

Photographie : Agence Anadolu

 


 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]