L'Éthiopie nie sa participation à la cérémonie de transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem

L'Éthiopie nie sa participation à la cérémonie de transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem

Et déplore le meurtre de manifestants pacifiques à Gaza.

Le ministère éthiopien des Affaires étrangères a démenti mercredi sa participation à la cérémonie de transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem lundi dernier.

C'est ce qu'a rapporté la station de radio locale "Fana" (proche du gouvernement).

Ce démenti intervient après les rapports relayés par certains médias sur la participation de l'Éthiopie au groupe des pays africains qui ont pris part à la cérémonie de transfert de l'ambassade.

Selon la radio, Addis-Abeba a regretté le meurtre de manifestants pacifiques dans la Bande de Gaza et a souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

L'Ethiopie a annoncé en décembre qu'elle n'avait pas l'intention de transférer son ambassade à Jérusalem. Elle a également souligné que sa position sur la question était conforme à la position de l'Union africaine qui soutient la solution à deux Etats.

Cinquante-quatre ambassadeurs étrangers en Israël, sur les 86 que compte le pays, ont boycotté la cérémonie organisée par le ministère israélien des Affaires étrangères dimanche à Jérusalem, à la veille du transfert de Washington de son ambassade à la ville sainte occupée.

Plusieurs ambassadeurs de pays africains ont participé à la cérémonie. Il s'agit, entre autres, des représentants de l'Angola, du Cameroun, de la République démocratique du Congo, de la République du Congo, de la Côte d'Ivoire, du Kenya, du Soudan du Sud, de la Tanzanie, du Nigeria, de la Zambie et du Rwanda.

De l'Amérique centrale, les ambassadeurs de cinq États ont participé à ladite cérémonie: la République dominicaine, le Salvador, le Guatemala, Panama et le Honduras.

De l'Amérique du Sud, seulement le Paraguay et le Pérou ont répondu présents.

La célébration a été suivie par quatre pays asiatiques : le Myanmar, les Philippines, la Thaïlande et le Vietnam.

Lundi, l'armée israélienne a perpétré un massacre contre les manifestants pacifiques à la frontière de la Bande de Gaza, où 62 personnes ont été tuées et plus de 3 188 autres blessées par des balles réelles, des balles en caoutchouc et des grenades lacrymogènes.

Les manifestants protestaient contre le transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem et commémoraient le 70ème anniversaire de la "Nakba" palestinienne.

Depuis vendredi 30 mars, des milliers de Palestiniens se rassemblent à proximité de la barrière de sécurité séparant la Bande de Gaza d’Israël dans le cadre de la "Marche du Grand retour". Pacifique, l’événement vise à rompre le siège imposé à la Bande de Gaza depuis plus de 10 ans et à revendiquer le droit des Palestiniens au retour.

 

Abdo Abdelkarim, Ibrahim Saleh, Hafawa Rebhi, Hatem Kattou

 

 



 

 

 

 

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

 


 

Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]