Le groupe séparatiste Polisario nie toute coopération avec Hezbollah

Le Polisario nie toute coopération avec Hezbollah et réclame des preuves au Maroc
Le représentant en France du groupe séparatiste Polisario, Oubi Buchraya Bachir, déclare que "ces allégations du gouvernement marocain sont absolument sans aucun fondement".
 
 
Le groupe séparatiste sahraoui Polisario a démenti, mercredi, les accusations marocaines de coopération entre le Front et le Hezbollah libanais, soutenu par l'Iran, exigeant de Rabat d'apporter des preuves à ces allégations.

L'agence de presse sahraouie (SPS), a cité le représentant du Polisario en France, Oubi Buchraya Bachir, déclarant que "ces allégations du gouvernement marocain sont absolument sans aucun fondement".

Bachir a appelé Rabat à "fournir une seule preuve étayant ses allégations".

"La position de Rabat vise à contourner la reprise des négociations politiques directes, exigées par les Nations unies, pour régler le différend", a déclaré Mohamed Khaddad, coordinateur du Polisario auprès des Nations unies, cité par l'agence officielle APS.

L'Iran avait, plus tôt dans la journée, nié les accusations marocaines de "coopération entre l'ambassade de Téhéran en Algérie et le Polisario (qui est en conflit avec le Maroc sur la région du Sahara).".

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Qasimi, a déclaré dans un communiqué, "qu'il n'y a aucun lien, ni de près ni de loin, entre son pays et ce front".

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, avait déclaré, mardi, que son pays rompait ses relations avec Téhéran et que l'ambassadeur iranien était prié de quitter le Maroc, "en raison de la relation entre le Hezbollah et le Polisario".

Le ministre Marocain avait expliqué, que la raison de cette mesure était "l'engagement du Hezbollah libanais, soutenu par l'Iran, dans une relation avec le Polisario, ce qui menace la sécurité et la stabilité du Maroc".

Le différend sur la région du Sahara Occidental ou Sahara marocain a débuté en 1975, après la fin de l'occupation espagnole de la région. Le contentieux entre le Maroc et le Polisario s'est ensuite transformé en un conflit armé, qui a duré jusqu'en 1991, avec la signature d'un accord de cessez-le-feu.

Rabat revendique son droit sur la région du Sahara et propose une autonomie élargie sous sa souveraineté, tandis que le Polisario appelle à un référendum d'autodétermination, une proposition soutenue par l'Algérie, qui abrite des réfugiés de la région ainsi que le groupe séparatiste.
 
 
 
Abdul Razzaq bin Abdullah, Abdel Razek Abdallah, Qualid Filsde Mohamed Chine, Ümit Dönmez
 

 

 



 

 

 

 

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

16 décembre 2018

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

 


 

Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]