Erdoğan arrive au Tchad pour renforcer les liens bilatéraux

Erdoğan arrive au Tchad pour renforcer les liens bilatéraux

Une visite historique au Tchad - la toute première d'un président turc dans ce pays du Sahel .

 

Photographie : Kayhan Özer et Binnur Ege Gürün, Agence Anadolu

 

AA - Ankara

Le président turc Recep Tayyip Erdogan est arrivé, mardi, en début d'après-midi au Tchad, un des pays les plus opulents de l'Afrique. Il s’agit de la première fois qu’un président turc visite le Tchad.

Le pays dispose de plusieurs richesses naturelles. Il est doté de nombreuses mines d'or et d'uranium. Mais la pauvreté reste particulièrement élevée. 55% de la population vit, en effet, sous le seuil de la pauvreté.

Le Tchad est classé au 185ème rang dans l'indicateur de développement humain (IDH), évaluation mise en place dans le cadre du Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) afin d'estimer le niveau de développement des pays.

Si la production du pétrole débute en 2003, cela n'empêche pas l'agriculture et l'élevage de bovins de demeurer les principaux moyens de subsistance.

La capitale, N’Djamena, compte 1,28 million de personnes, dont des Arabes, des Goranes, des Peuls, des Saras et des Zaghawas.

Les langues françaises et arabes sont les langues officielles du pays, dont la superficie s’élève à 1,28 millions de km². Toutefois, des langues locales continuent d’être parlées, à l'instar du barma, du zaghawa, du toubou ou du gorane.

Environ 55% de la population tchadienne est de confession musulmane, tandis que 35% de la population est de confession chrétienne. Enfin, 7% de la population est animiste.

Pays de l'Afrique centrale, le Tchad partage les frontières avec la Libye au Nord, avec le Niger, le Nigéria et le Cameroun à l'Ouest, avec le Soudan et Soudan-sud à l'Est et, avec la République centrafricaine au Sud.

Le Tchad se trouve, également, dans l'une des régions colonisées par la France jusque dans les années 60. Le pays a dû faire face, jusque dans les années 1990, d'une part, à la guerre civile, et d'autre part, à l'occupation par la Libye.

Le déficit budgétaire, conséquence des désagréments relatifs au carburant et à la baisse des prix du pétrole, constitue un problème important pour le pays.

Par ailleurs, les problèmes humanitaires et sécuritaires dans le pays, ainsi que la propagation du virus Ebola ont conduit à la fermeture des frontières du Tchad avec ses pays voisins, mais aussi à une restriction des vols internationaux.

L'ensemble de ces évènements ont négativement influencé les activités économiques et commerciales, contribuant ainsi à la baisse de la dynamique économique du Tchad.

Le Tchad réalise des exportations vers les Etats-Unis, la France et la Chine, tandis qu'il importe de la France, du Cameroun et de la Chine.

Les principaux produits exportés par le Tchad sont le coton, les bovins et la gomme arabique. Les machines, les moyens de transport, les véhicules, les produits industriels et alimentaires et le textile sont des produits importés par le Tchad.

Régi par un système semi-présidentiel calqué sur le modèle français, le Tchad, dispose d'une Assemblée parlementaire composée de 188 députés, dont 28 femmes.

A la suite d'un coup d'état militaire, en 1990, l'un des anciens généraux, Idriss Deby, avait renversé le gouvernement de Hisséne Habré pour devenir chef de l'Etat. Deby avait remporté les élections de 1996, 2001, 2006, 2011 et enfin, de 2016.

 

La Turquie accorde de l'importance au Tchad

Les relations entre la Turquie et le Tchad sont entrées dans une nouvelle ère, confie Ahmet Kavas, ancien ambassadeur turc au Tchad et actuellement doyen de la Faculté de Sciences Politiques à l'Université des Civilisations de Istanbul.

Environ 500 étudiants originaires du Tchad poursuivent leurs études en Turquie.

Par ailleurs, la Turquie mène en coopération avec le Tchad. Des projets communs relatifs à l'éducation, l'agriculture et l'élevage de bovins.

La Présidence des Turcs à l'Etranger et des communautés affiliées attribuent, en ce sens, des bourses tandis que l'Association Diyanet (Affaires religieuses) se charge des dépenses de l'enseignement.

En outre, l'université de Karabük (Nord) a choisi de faire du Tchad un pays pilote et de mettre en œuvre des programmes prioritaires d'échanges pour les niveaux licences, masters et doctorats.

Doté de 30 millions d'hectares de terrains propices à l'agriculture, d'une situation favorable au développement de l'élevage de bovins ainsi que du pétrole et de richesses naturelles, le Tchad, est un pays convoité par les futurs investisseurs.

Le Tchad a également réussi, dans la lutte contre les entités terroristes, dont principalement le Boko Haram. Des avancées considérables, en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme sur l'ensemble du territoire, sont à noter.

 

Les relations avec la Turquie

Au cours des dernières années, les relations entre a Turquie et le Tchad ont évoluées. Les relations politiques, datant du 16ème siècle, ont officiellement débuté en 1969, avec l'accréditation du Tchad à l'ambassade Turque au Nigéria.

Par la suite, une ambassade Turque a été construite dans la capitale Tchadienne, N'Djaména, le 1er mars 2013. L'ambassade du Tchad à Ankara, à quant à elle, été inaugurée le 10 décembre 2014.

Le président Idriss Deby, avait visité la Turquie, sur invitation du neuvième président Turc, Süleyman Demirel, les 27-30 avril 2000. Le premier ministre tchadien, Kalzeube Payimi Deubet, a  également réalisé une visite officielle en Turquie les 15-18 décembre 2014.

Au niveau commercial, le volume total des échanges entre la Turquie et le Tchad s'élève à environ 40 millions de dollars en 2016.

Les exportations de la Turquie vers le Tchad s'élève à environ 18 millions de dollars, tandis que l'importation se situe aux alentours de 22 millions de dollars.

En matière d'exportation de la Turquie vers le Tchad, le blé se trouve en première place, suivi de l'acier et des métaux, des pâtes, du couscous et des matières nécessaires à la production du pain.

Par ailleurs, la Turkish Airlines réalise des vols directs entre Istanbul et N'Djaména depuis décembre 2013. L'Agence Turque de Coopération et de Développement (TIKA) dispose d'un office, dans la capitale Tchadienne, depuis 2015.

Enfin, de nombreux lycéens et universitaires (licences, masters, doctorats) bénéficient de bourses du YTB, afin de poursuivre leurs études en Turquie.

 

 

 

 

Mots-clés: Turquie, commerce turquie, Tchad, turquie diplomatie, visite turquie, turquie afrique, afrique turquie, Bahattin Gönültaş, Marc Chenault, Tuncay Çakmak, N'Djamena, idriss deby itno, tchad politique, turquie gouvernement, recep tayyip erdogan, tchad economie, tchad diplomatie, tchad turquie, tchad gouvernement, Fatma Arslan Esma, Binnur Ege Gürün, Tuğrul Çam, ministre économie turquie, Kayhan Özer, Lassaad Ben Ahmed, infrastructure turquie, exportations turquie 2017, sahel turquie, tchad investissement, tchad exportations

Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

  • [javascript protected email address]