RDC : Une soixantaine de miliciens tués par l’armée dans le Centre

RDC : Une soixantaine de miliciens tués par l’armée dans le Centre

Les affrontements entre les miliciens et les forces de défense congolaises ont fait au moins 140 morts, durant l'année 2016, selon l'ONU.

 

AA/ Kinshasa/ Pascal Mulegwa - Une soixantaine de miliciens partisans d’un chef traditionnel ont été tués, vendredi, par l’armée congolaise lors de plusieurs tentatives d’incursion dans la ville de Tshimbulu, dans le centre de la République démocratique du Congo (RDC) , a appris Anadolu d’une source de la société civile.

« Nous avons compté près de 68 morts dans les rangs des miliciens, aucune perte n’a été enregistrée du côté de l’armée », a déclaré à Anadolu Jean René Tshimanga, président de la société civile dans la province du Kasaï Central, dont relève la ville de Tshimbulu.

La plupart des miliciens neutralisés lors de cette attaque étaient des mineurs, a déploré Tshimanga. 

Le vice-gouverneur du Kasaï Central, Justin Milonga, contacté par Anadolu depuis Kinshasa, a confirmé les affrontements et les pertes en vies humaines, sans toutefois donner de bilan précis.

Jeudi, six miliciens, à savoir, deux femmes et quatre hommes de la même milice ont été tués, lors d’une tentative d’incursion dans la même ville.

Située à une centaine de kilomètres de la ville de Kananga, chef-lieu du Kasaï Central, la ville de Tshilumbu est une cible particulière de ces miliciens, depuis l’assassinat en août dernier de leur leader Kamwina Nsapu par la police.

Médecin de formation, Kamwina Nsapu de son vrai nom Jean-Pierre Pandi, avait appelé en juin dernier à une insurrection populaire visant à débarrasser le Kasaï Central, de toutes les institutions et autres services de l’ordre, auteurs, selon lui, de « tracasseries contre les populations ».

Les autorités congolaises ont, pourtant, récemment libéré une quarantaine de miliciens pour baisser les tensions dans le centre de la RDC. Ces miliciens s’étaient engagés à ne prendre part à aucune insurrection.

Les affrontements entre les miliciens et les forces de défense congolaises ont fait au moins 140 morts durant l'année 2016, selon l'ONU qui a dépêché en début janvier, une centaine de casques bleus pour protéger les civils dans cette région diamantifère de la RDC.
 

 
 
 

L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE

Mots-clés: Afrique, soldat blessé, casques bleus, mort, morts, blessés, République Démocratique du Congo - RDC, Congo, Afrique Centrale, violence, république démocratique du congo, congo kinshasa, Mohamed Hedi Abdellaoui , violence afrique, afrique violence, terrorisme congo, rdc terrorisme, rdc civils morts, rdc violence, Pascal Mulegwa, rdc sécurité, ONU RDC, rdc militaire, rdc armée, rdc operation militaire, Béni / RDC, Monusco, afrique mort, casques bleus rdc, Kasaï, kasaï-central, Kananga, kamwina-nsapu, kamwena nsaku, kena-nkuna, justin milonga

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]