Nord-Mali : 4 militaires tués dans une attaque armée

Publié par Mohamed Hedi Abdellaoui le . Publié dans Actualité Afrique

Cette attaque, pas encore revendiquée, intervient quelques jours après l'explosion d'une mine à Gossi, dans la région de Tombouctou (Nord-Mali), faisant trois morts parmi les soldats maliens.

AA/ Bamako/ M.Ag Ahmedou/ Moussa Bolly -  Quatre soldats maliens ont été tués, samedi, dans une attaque ciblant un poste de sécurité de l’armée dans la localité de Ménaka (Nord), a appris Anadolu de source militaire.

« Des hommes armés ont attaqué, tôt le matin, un poste de l’armée à Ménaka. Cette attaque a fait quatre morts parmi nos hommes, alors que l’ennemi a subi d’importantes pertes», a déclaré à Anadolu un haut responsable de l’armée malienne, sous couvert d’anonymat.

Après l’attaque, les assaillants lourdement armés, mais non identifiés, ont pris la direction nord de Ménaka, alors que l’armée a engagé des opérations de ratissage, toujours en cours, d’après la même source.

Cette attaque, pas encore revendiquée, intervient quelques jours après l'explosion d'une mine à Gossi, dans la région de Tombouctou (Nord-Mali), faisant trois morts parmi les soldats maliens.

Certaines des attaques précédemment perpétrées dans la région avaient été revendiquées ou par Al-Qaida au Maghreb Islamique (Aqmi) ou par le groupe armé de Iyad Ag Ghali Ansar Dine

Le Nord du Mali était tombé au printemps 2012 sous le contrôle de groupes terroristes et de rebelles indépendantistes touaregs, avant que cette alliance ne soit rompue aux dépens de ces derniers.

Une intervention internationale, toujours en cours, a chassé ces groupes terroristes alors que le statut administratif et politique des régions septentrionales a été défini dans un accord de paix conclu grâce à la médiation de la communauté internationale, entre l'Etat malien et la plupart des groupes armés présents dans le Nord.

 

 

 

L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE

 

Mali Militaire

 

 


 

Mots-clés: Afrique, Afrique Ouest, Afrique de l'Ouest, mort, morts, ONU, armes, Mali, violence, Tombouctou, Mohamed Ag-Ahmedou, Mohamed Hedi Abdellaoui , violence afrique, afrique violence, Moussa Bolly, algérie voisins, Gao, Azawad, afrique mort, touareg, imghad, Coordination des Mouvements de l'Azawad, gatia, ONU Afrique, minusma, Menaka

Imprimer