36 morts dans des violences inter-ethniques dans l'Est de la RDC

Une trentaine de blessés ont également été enregistrés dans cette attaque qui a visé également une base de l'armée congolaise.

 

AA/ Kinshasa/ Pascal Mulegwa - Une attaque perpétrée dimanche dans l'Est de la République Démocratique du Congo (RDC) par des miliciens maï-maï contre des civils hutus a fait 36 morts et une trentaine de blessés, a appris Anadolu de source officielle.

Joy Bokele, administrateur du territoire de Lubero (province du Nord-Kivu) où a eu lieu l'attaque, a précisé dans une déclaration à Anadolu que "la plupart des 35 victimes ont été exécutés à l'arme blanche. Un assaillant a été tué par l'armée".

Un précédent bilan donné, plus tôt dans la journée, par cette même autorité administrative avait état d'une trentaine de morts.

Joint au téléphone par Anadolu, le capitaine Mak Hazukay Mongba, porte-parole de l'armée congolaise dans les territoires de Beni et de Lubero (Nord de la province) avait confirmé l'attaque en annonçant que "l'armée va communiquer là-dessus demain", lundi, a lâché l'officier, sans plus de précisions.

"Les miliciens ont attaqué simultanément le village en question et une base de l'armée qui a répliqué en tuant un assaillant", a poursuivi l'administrateur de Lubero, joint au téléphone par Anadolu.

Les miliciens maï-maï mazembe, appartenant à la communauté nande, avaient pris d'assaut le village de Luhanga, très tôt dans la matinée de dimanche, et s'y sont livrés à un "véritable carnage" contre des civils hutus, avant d'incendier le village, d'après le communiqué d'une ONG congolaise, le Centre d'Études sur la Paix, la Démocratie et les Droits de l'Homme (Cepadho), basée dans le Nord-Kivu.

Les miliciens maï-maï auraient proféré récemment plusieurs menaces contre les Hutus leur demandant de quitter le Sud-Lubero sous peine d'être "épurés", a poursuivi le communiqué dont Anadolu a eu copie. 

Plusieurs familles de Hutus avaient alors fui les villages de la zone en direction d'autres territoires. "Ces familles passaient leur nuit à la belle étoile, en dépit de la période pluvieuse vécue en ce moment dans la zone. Elles n'ont jusqu'à présent aucune assistance humanitaire pour leur survie", d'après la même source.

Des déplacements massifs de Hutus ont été enregistrés tout au long des dernières années en direction du territoire de Lubero qui se trouve moins exposé à la zone frontalière que les territoires de Beni et de Rutshuru, où sévissent de nombreux groupes armés nationaux et étrangers.

Fuyant les attaques des groupes armés dans ces derniers territoires ou simplement à la recherche de terres fertiles, des Hutus se sont souvent exposés à Lubero aux attaques des groupes autochtones, comme les membres de l'ethnie nande, qui les assimilent aux rebelles rwandais hutus des "Forces Démocratiques de Libération du Rwanda" (FDLR).

Traqués par l'armée congolaise et par la Mission onusienne dans ce pays, les membres des FDLR sont accusés par Kigali d'avoir pris une part active au génocide de 1994 contre les Tutsis au Rwanda.

Ce massacre qui a fait 800 000 morts a précipité toute la région des Grands lacs dans de nombreuses guerres et crises politiques et sécuritaires qui ont fait plusieurs millions de morts et de déplacés.

 

 

Democratic Republic of the Congo

 

Mots-clés: Afrique, Actualité Afrique, Rwanda, mort, morts, réfugiés, République Démocratique du Congo - RDC, Congo, Afrique Centrale, violence, république démocratique du congo, hutu, nande, réfugié, Afrique Subsaharienne, congo kinshasa, Safwene Grira, génocide rwanda, violence afrique, afrique violence, afrique militaire, rdc terrorisme, rdc civils morts, rdc violence, Pascal Mulegwa, rwanda problèmes, rdc politique, rdc sécurité, Kivu, ONU RDC, rdc militaire, rdc armée, afrique terrorisme, rebelles, tutsi, Nord Kivu, lubero, afrique mort, Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR), réfugié rwanda, maï-maï, milice maï-maï, maï-maï rdc, mak hazukay, massacre rdc, grands lacs rdc, maï-maï mazembé, Centre d'étude pour la promotion de la paix, la démocratie et les droits de l'homme (CEPADHO)

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]