RDC: Washington exhorte les parties prenantes à asseoir une "collaboration étroite"

Pour répondre aux préoccupation qui subsistent y compris le calendrier des élections présidentielles de 2017, les garanties que, le président Kabila ne cherchera pas à briguer un autre mandat et que la constitution ne sera pas modifiée pour permettre une indépendance accrue du leadership de la Commission électorale nationale (Ceni).

 

AA/Kinshasa/Pascal Mulegwa - Les États Unis ont exhorté, mardi, les parties prenantes congolaises à travailler ensemble pour apporter des réponses aux préoccupations qui persistent, notamment, celles portant sur le calendrier électoral.

"Nous demandons instamment au gouvernement de la RDC et à l’opposition de travailler avec la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (Cenco) pour répondre aux préoccupations qui subsistent, y compris le calendrier de l'élection présidentielle de 2018, ainsi que des garanties que le président Kabila ne cherchera pas à briguer un autre mandat et que la Constitution ne sera pas modifiée pour permettre une indépendance accrue du leadership de la Commission Électorale Nationale Indépendante (Ceni), un gouvernement de transition inclusif et un solide comité de surveillance indépendant", rapporte un communiqué publié, mardi, par l'Ambassade étatsunienne à Kinshasa.

 Washington a, en outre, appelé l'Opposition à éviter les déclarations "incendiaires et à être constructive".

"Nous exhortons la coalition du Rassemblement, sous la direction d’Etienne Tshisekedi, à faire des propositions pratiques et à s’abstenir de rhétoriques incendiaires ou des actions incompatibles avec les normes démocratiques", indique le même communiqué.

Notant que "les prochaines semaines seront essentielles pour déterminer si la RDC suit une voie de principes démocratiques et de compromis ou risque de retourner à la violence et à l’instabilité",  Washington estime, que le gouvernement devrait saisir l’opportunité offerte par la récente nomination du Premier ministre Samy Badibanga afin de renforcer la confiance de toutes les parties prenantes et s’acquitter de sa responsabilité de respecter et de protéger les droits fondamentaux de tous les Congolais, notamment les libertés d’expression et de réunion ainsi que le droit d’accès à l’information".

Réagissant à ce communiqué, Jean-Marc Kabund-a-Kabund, Secrétaire Général de l'Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS-Opposition) a jugé "absurde" de considérer que l'expression du militantisme contre la violation de la Constitution véhicule des "propos incendiaires".

 "Par contre, les États-Unis devraient demander à Kabila de libérer la Présidence de la République le 19 décembre à 23h59, sinon le peuple va trancher", a-t-il souligné dans une déclaration à Anadolu.

Contacté par Anadolu, Lambert Mende, porte-parole du gouvernement a, pour sa part, souligné que "le président Kabila ne violera pas la Constitution". jugeant de ce fait "inutile de continuer à lui prêter des intentions de briguer un troisième mandat".

"Nous restons attachés à la paix et au dialogue. Les portes restent ouvertes", a-t-il afirmé.
 

 

 

RDC USA

Mots-clés: usa, États-Unis, Afrique, diplomatie usa, diplomatie états-unis, République Démocratique du Congo - RDC, Congo, afrique politique, politique états-unis, république démocratique du congo, CENI, Afrique Subsaharienne, congo kinshasa, Nadia Al Chahed, Hatem Katou, kabila, etats-unis afrique, Pascal Mulegwa, rdc elections, rdc politique, RDC Président, rdc sécurité, Kinshasa, rdc diplomatie, rdc usa, etats-unis rdc, OFAC USA, john smith, Étienne Tshisekedi, Commission Electorale Nationale et Indépendante rdc, lambert mende, Jean-Marc Kabund-a-Kabund, samy badibanga, Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco)

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]