L'Égypte et l'Algérie annoncent leur soutien au cessez-le-feu en Libye

L'Égypte soutient une solution globale pour protéger l'unité et l'intégrité territoriale des pays voisins. L'Algérie exhorte toutes les parties à respecter le cessez-le-feu et à reprendre un processus de dialogue dès que possible.

 

L'Egypte et l'Algérie ont annoncé dimanche leur soutien au cessez-le-feu en Libye, qui a été demandé conjointement par la Turquie et la Russie au début de la semaine.

"L'Égypte se félicite du cessez-le-feu inconditionnel déclaré en Libye et exprime son soutien à tous ceux qui empêcheront le bain de sang de notre peuple frère de Libye", a déclaré le ministère égyptien des Affaires étrangères dans un communiqué.

La déclaration a ajouté que l'Égypte soutient une solution politique globale pour protéger l'unité et l'intégrité territoriale de ses pays voisins, y compris la Libye.

Par ailleurs, le ministère algérien des Affaires étrangères a déclaré dans un communiqué: "Saluant le cessez-le-feu en Libye, l'Algérie exhorte toutes les parties à respecter le cessez-le-feu et à reprendre un processus de dialogue dès que possible."

Samedi, le Gouvernement national d'accord (GNA) à Tripoli et les forces fidèles au général libyen Khalifa Haftar, visant à renverser le pouvoir, ont accepté un appel conjoint de la Turquie et de la Russie pour un cessez-le-feu.

Le cessez-le-feu est entré en vigueur à minuit heure locale (2200GMT) et la décision a été célébrée avec des feux d'artifice à Tripoli.

Depuis l'éviction du défunt dirigeant Mouammar Kadhafi en 2011, deux sièges au pouvoir ont vu le jour en Libye: l'un dans l'est de la Libye, soutenu principalement par l'Égypte et les Émirats arabes unis et l'autre à Tripoli, qui bénéficie de l'ONU et d'une reconnaissance internationale.

Le 4 avril, Haftar a lancé une offensive pour capturer Tripoli du GNA. Selon l'ONU, plus de 1 000 personnes ont été tuées depuis le début de l'opération et plus de 5 000 autres blessées.

 

Un civil tué alors que les forces de Haftar violent le cessez-le-feu

Au moins un civil a été tué lors d'une attaque par des forces fidèles au général libyen Khalifa Haftar, selon le gouvernement libyen reconnu par l'ONU.

Mohammed Kanounou, porte-parole militaire du gouvernement d'accord national (GNA), a déclaré que des canons antiaériens des forces de Haftar avaient violé le cessez-le-feu à Ain Zara, au sud de Tripoli.

«Mains sur la détente. Nous allons riposter dix fois contre les attaques », a ajouté Kanounou.

Plus tôt, Kanounou a rapporté que les forces de Haftar avaient violé à plusieurs reprises le cessez-le-feu dans les zones de Salah al-Din et Wadi al-Rabi, au sud de Tripoli.

Le porte-parole militaire a ajouté que les milices de Haftar avaient attaqué des maisons de civils et pillé leurs biens.

 

 

 

 

 

Gulsen Topcu, Mehmet Nuri Ucar, Cagri Kosak, Gözde Bayar, Ümit Dönmez

 

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Algérie, Libye, Guerre Libye, intervention militaire libye, Algérie Libye, Égypte, égypte militaire, turquie militaire, Tripoli, Libye militaire, turquie libye, Khalifa Haftar, Libye gouvernement, russie libye, égypte libye

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]