Libye : Les forces de Haftar acceptent l'appel au cessez-le-feu de la Russie et la Turquie

Erdogan et Poutine avaient récemment appelé à un cessez-le-feu en Libye à commencer le 12 janvier.

 

Les forces fidèles au général libyen Khalifa Haftar ont accepté samedi un appel récent conjoint de la Turquie et de la Russie pour un cessez-le-feu.

Cette décision est intervenue après que le président turc Recep Tayyip Erdogan et son homologue russe Vladimir Poutine ont eu une conversation téléphonique concernant la Libye.

Erdogan et Poutine ont appelé à un cessez-le-feu mercredi 12 janvier, à la suite d'une réunion à Istanbul.

Le gouvernement d'accord national (GNA) reconnu par l'ONU à Tripoli avait alors salué l'appel au cessez-le-feu, mais Haftar avait rejeté la proposition.

Le 4 avril, Haftar a lancé une offensive pour capturer Tripoli du GNA. Selon l'ONU, plus de 1 000 personnes ont été tuées depuis le début de l'opération et plus de 5 000 blessées.

Depuis l'éviction du défunt dirigeant Mouammar Kadhafi en 2011, deux sièges au pouvoir ont vu le jour en Libye: l'un dans l'est de la Libye, soutenu principalement par l'Égypte et les Émirats arabes unis et l'autre à Tripoli, qui bénéficie d'une reconnaissance internationale et de celle de l'ONU.

 

 

Erdogan discute avec Poutine de la situation en Libye

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a discuté de la situation en Libye avec son homologue russe, Vladimir Poutine.

Les deux dirigeants se sont entretenus au téléphone et ont discuté des questions régionales, en particulier la situation en Libye, ont révélé des sources de la présidence turque.

En effet, les présidents Erdogan et Poutine ont appelé, mercredi, dans une déclaration commune à l'issue de leur réunion à Istanbul, à un cessez-le-feu en Libye à partir de dimanche à minuit, afin de contenir la crise libyenne.

L'initiative a été saluée et approuvée par le conseil présidentiel du gouvernement libyen d’entente et le Conseil suprême de l'Etat.

Dans une intervention télévisée, le porte-parole des forces du général à la retraite Khalifa Haftar, Ahmed al-Mismari, a annoncé, samedi, avoir accepté l’appel au cessez-le-feu dès la première minute de dimanche.

 

 

 

Enes Calli, Nilay Kar, Bilal Dinç, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 Article mis à jour à 23h32 (heure de Paris), le samedi 11 janvier 2020

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


 

 

Mots-clés: turquie russie, Libye, Guerre Libye, recep tayyip erdogan, poutine erdogan, erdogan poutine, Tripoli, vladimir poutine, Sirte, turquie russie militaire, turquie libye, turquie méditerranée, russie méditerranée, Fayez al Sarraj, Khalifa Haftar, russie libye

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]