Sénégal: Plusieurs blessés dans une manifestation de l’opposition à Dakar

L’opposition voulait protester contre la gestion de contrats pétroliers suite à la découverte d’importants gisements de pétrole et de gaz naturel par une société américaine.

 

AA/ Dakar/ Babacar Dione/ Amadou Ndiaye - Une dizaine de blessés ont été enregistrés, vendredi, dans la capitale sénégalaise Dakar, après que la police a dispersé une manifestation de l’opposition à coups de bombe lacrymogène, a rapporté un correspondant d’Anadolu.

  «Le pouvoir a peut-être pris peur en pensant que nous allions foncer sur le ministère de l’Intérieur. Les policiers ont violenté les militants en leur balançant des grenades lacrymogènes. Il y a eu des blessés, c’est à condamner. Un pays ne se gouverne pas par la terreur, la violence, les agressions. Les gens vont faire face, les gens vont résister », a déclaré Mamadou Diop Decroix, un des leaders de l’opposition.

  Les leaders de l’opposition qui dénonçaient la gestion de nouveaux gisements de pétrole et de gaz naturel découverts par une société américaine, voulaient démarrer leur marche devant le siège de la télévision nationale (Rts) en dépit de la mesure du Préfet de Dakar qui a interdit tout rassemblement dans le centre-ville de Dakar.

De leur côté, les manifestants qui ont fait le déplacement ont voulu forcer le barrage érigé par la Police. C’est ainsi que les forces de l’ordre ont tiré des bombes lacrymogènes, selon une source sécuritaire qui a requis l’anonymat.

  Plusieurs jeunes ont, par ailleurs, été arrêtés par la police et les manifestants se sont repliés vers les quartiers situés près de la RTS en brûlant des pneus. La Police est intervenue.

«Nous avons subi l’agression de la police alors que nous étions sur la place Doudou NdiayeCoumba Rose. La population est venue répondre à notre invitation. C’est une grande victoire pour notre démocratie », a égrené Diop.

  L’opposition voulait protester contre la gestion de contrats pétroliers suite à la découverte d’importants gisements de pétrole et de gaz naturel par la société américaine Cosmos Energy. Les opposants ciblaient principalement la société Timis corporation dirigée par Aliou Sall, frère du président Macky Sall. Cette société qui avait des blocs d’exploration a cédé une partie de ses actions à Cosmos Energy. L’opposition a estimé que l’Etat sénégalais a perdu beaucoup d’argent dans cette opération.

 Zahra Thiam, conseillère spéciale du président de la République a, pour sa part, appelé les leaders de l’opposition à la sérénité et à la responsabilité. «Le Sénégal n’a pas encore commencé à exploiter du pétrole. Il faut que l’opposition arrête la tentative de manipulation », a-t-elle affirmé.

Aliou Sall a annoncé démissionner de son poste d'administrateur de la société pétrolière Timis Corporation Sénégal "pour mettre à l'aise" le chef de l’Etat sénégalais, selon le site de la radio américaine "Voafrique.com".
 
 

 

L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE

 

Senegal

 


 

Mots-clés: santé, Afrique, Afrique Ouest, Afrique de l'Ouest, Actualité Afrique, manifestation, Sénégal, Dakar, Babacar Dione, Nadia Akari, macky sall, afrique social, Mohamed Hedi Abdellaoui , CEDEAO, senegal etats-unis, senegal politique, investissement cedeao, manifestation afrique, manifestation ouest afrique, senegal diplomatie, pétrole sénegal, senegal manifestation, Amadou Ndiaye

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]