Niger : Le pouvoir interdit une manifestation contre la présence des bases militaires étrangères

Depuis l’attaque meurtrière de mardi dernier contre un camp de l’armée, les critiques contre la présence des bases militaires étrangères se sont exacerbées au Niger.



Les autorités nigériennes ont interdit une manifestation de protestation contre la présence des bases militaires étrangères au Niger, prévue demain dimanche à Niamey.

«La marche-meeting que projette d’organiser Alternative Espace Citoyen, Tournons la Page Niger et Urgence Panafricaniste, le dimanche 15 décembre 2019 est interdite», a indiqué la mairie de Niamey dans un communiqué publié vendredi soir.

Aucune explication n’a été donnée par les autorités sur les motivations de cette interdiction.

Cette interdiction serait toutefois motivée par la tenue le même jour (dimanche) d'un sommet extraordinaire des Chefs d’État du G5 Sahel, tel que annoncé vendredi par la mairie de la capitale nigérienne.

«Au départ les autorités de Niamey nous ont notifié l’interdiction de la manifestation par une simple lettre et nous avons décidé de maintenir notre appel à manifester. Maintenant qu’elles se sont conformées à la loi en publiant un arrêté, nous avons décidé de reporter notre manifestation à un autre jour», a indiqué Maikoul Zodi, coordonnateur national du mouvement ″Tournons La Page″, dans une déclaration, samedi.

Il a précisé que cette mobilisation vise, entre autres, à protester contre la présence des bases militaires étrangères au Niger et à demander aux Chefs d’État des pays du G5 Sahel à ne pas prendre part à la réunion de Pau, voulue par le président français Emmanuel macron, initialement prévue le 16 décembre et reportée au début de l'année 2020.

A l’appel des organisations de la société civile, plusieurs manifestations ont été organisées par le passé contre la présence des bases militaires étrangères au Niger, notamment celles françaises.

Les organisateurs de ces manifestations évoquent l’inutilité de ces bases dont la présence n’a pas empêché les terroristes de sévir.

L'attaque meurtrière perpétrée mardi dernier contre le camp militaire d’Inatès, près de la frontière avec le Mali, et dont le bilan a été de 71 militaires tués, a exacerbé les critiques vis à vis de la présence militaire étrangère, principalement dans les milieux de la société civile et des étudiants où cette présence est perçue comme une "perpétuation de la colonisation".

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, le Niger accueille des bases militaires françaises, américaines et allemandes.

 

 

Illa Kané, Nadia Chahed

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Niger, g5 Sahel, france niger, présence militaire étrangère, niger france

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]