L'universalisation de l'éducation, clé de la croissance pour l'Afrique

Le prolongement de la durée des études supérieures d'un an en Afrique subsaharienne peut accroître le PIB de 16%, avance l'UNESCO dans son dernier rapport de suivi sur l'éducation, appelant à une "universalisation" de l'enseignement pour lutter contre la pauvreté.

 

L'universalisation de l'éducation est la clé de la croissance économique et de l'éradication de la pauvreté en Afrique subsaharienne, a avancé l'UNESCO dans son dernier rapport, appelant à "accélérer les progrès" dans l'enseignement. 

Dans son rapport mondial de suivi sur l'éducation (GEM), faisant notamment état de l'évolution de l'universalisation des différents niveaux des études, l'UNESCO a mis en avant le rôle de l'éducation comme "catalyseur pour le bien-être des individus", en particulier dans les régions en voie de développement, telles que l'Afrique subsaharienne. 

"Le niveau de scolarité explique près de la moitié de l'écart des taux de croissance entre l'Asie de l'Est et l'Afrique subsaharienne entre 1965 et 2010", précise ainsi l'UNESCO pour souligner l'importance de l'universalisation de l'enseignement. 

Le prolongement de la durée des études supérieures, ne serait-ce que d'un an, pourrait accroître le PIB de l'Afrique subsaharienne de 16% à long terme et la croissance par le rattrapage technologique de 0,06% par an, avance l'UNESCO, s'appuyant sur les données de l'impact des études supérieures sur la croissance économique dans 108 pays entre 1975 et 2010. 

Ce prolongement serait particulièrement efficace pour l'Afrique subsaharienne, dont 43% de la population vivent en situation d'extrême pauvreté, soit un niveau record dans le monde avec l'Asie du sud-est, selon les dernières statistiques de la Banque mondiale pour l'année 2016.  

Le défi reste pourtant très difficile à relever dès lors que l'Afrique subsaharienne est de loin la région qui connaît le plus faible taux de scolarisation au monde, tous niveaux compris. Le taux brut de scolarisation dans l'enseignement supérieur n'est que 8% dans la région, suivie de l'Asie du sud-est avec déjà 23%. La moyenne mondiale, elle, s'élève à 34%, rappelle l'UNESCO. 

Au-delà des études supérieures, l'universalisation de l'enseignement secondaire supérieur permettrait également d'améliorer la qualité de vie en Afrique subsaharienne, notamment à l'égard de taux de mortalité infantile.

Un taux de scolarisation 100% dans l'enseignement secondaire aurait pour conséquence une baisse de la mortalité infantile de près de 350 000 d'ici 2050, estime l'UNESCO. L'organisation internationale soutient également que cette universalisation réduirait le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans de 13% et le nombre de décès liés aux catastrophes naturelles de 50 000 d'ici 2050. 

Les progrès dans le domaine de l'éducation empêcheraient même la multiplication des conflits en Afrique subsaharienne, selon l'UNESCO. "Dans 22 pays d’Afrique subsaharienne, les régions dans lesquelles le niveau d’instruction moyen est très bas ont 50% de risque de connaître un conflit dans les 21 ans" à venir, avertit-elle. 

L'universalisation de l'enseignement doit pourtant être accompagnée d'études de qualité, tient à souligner l'agence onusienne dans son rapport. Elle rappelle à cet égard qu'en Afrique subsaharienne, moins de 75% des enseignants du primaire et la moitié des enseignants du secondaire ont reçu une formation à cet effet. 

- Des progrès "urgents" à faire dans le domaine de l'éducation

L'universalisation de l'enseignement, aussi importante qu'elle soit, n'avance pas au rythme voulu non seulement en Afrique subsaharienne, mais aussi dans le reste du monde, déplore l'UNESCO dans son rapport. 

"Au rythme actuel, le monde parviendra à un enseignement primaire universel en 2042, à un enseignement secondaire du premier cycle universel en 2059 et secondaire du second cycle universel en 2084, ce qui voudrait dire qu’il aurait un demi-siècle de retard par rapport à la date butoir de 2030 fixée pour la réalisation des ODD [objectifs mondiaux de développement]", note ainsi le rapport, estimant qu'il est "urgent" d'accélérer les progrès dans le domaine de l'éducation. 

"Nous devons changer radicalement la façon dont nous envisageons le rôle de l’éducation dans le développement mondial, car elle joue le rôle de catalyseur pour le bien-être des individus et l’avenir de notre planète", déclare pour sa part la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova.


 

L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE

 

Education Afrique Fille

Mots-clés: Afghanistan, Afrique, Afrique Ouest, Nigeria, gouvernement, ONU, Mali, Niger, organisation, pays, éducation, éducation afrique, Afrique Subsaharienne, éducation afrique subsaharienne, éducation filles, Saida Charafeddine, Bilal Müftüoğlu, UNICEF, Soudan, Djibouti, Soudan du Sud, Guinée Équatoriale, thailande education, enfant morts, enfants, enfants afrique, nutrition enfants, santé enfants, pauvreté, afrique pauvreté, ONU Afrique, Libéria, afrique education, education scolarisation, scolarisation, scolarisation afrique, nigeria education, nigeria scolarisation, niger scolarisation, liberia scolarisation, liberia education, soudan du sud education, soudan du sud scolarisation, afghanistan education, afghanistan scolarisation, niger education, mali education, mali scolarisation, guinée equatoriale scolarisation, guinée équatoriale education, djibouti scolarisation, djibouti education, soudan scolarisation, soudan education, erythrée, erythrée éducation, erythrée scolarisation, afrique scolarisation, enfants education, enfants mali, enfants niger, enfants nigeria, enfants djibouti, enfants liberia, enfants afghanistan, enfants soudan, enfants soudan du sud, enfants guinée équatioriale, enfants erythrée

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]