Burkina Faso / Attaque contre une église dans l'est : 14 fidèles, dont le pasteur, tués

Des hommes armés non identifiés ont attaqué en pleine messe l’église protestante d'Hantoukoura dans le Département de Foutouri situé à une centaine de kilomètres de Gayeri dans la Région de l'Est, près de la frontière nigérienne faisant 14 morts dont le pasteur. Une opération de ratissage est en cours.

 

Quatorze fidèles chrétiens de l’église protestante d'Hantoukoura ont été tués en pleine célébration de l’office religieux, dimanche, par des hommes armés non identifiés, selon une source sécuritaire.

"Une dizaine d'hommes armés sur des motos ont surgi en pleine messe, ce dimanche 1er décembre, tuant le pasteur de l’église OUOBA Tchintchiéba et au moins cinq enfants", a indiqué la source.

Selon un fonctionnaire de l’éducation à Gayeri (à une centaine de Km de Foutouri), des témoins ont rapporté que les assaillants sont arrivés sur des motos en binômes et lourdement armés dans le village à 12h GMT.

"Une opération de ratissage est en cours", ajoute la source en notant que "le département est sous contrôle des forces de défense et de sécurités nous confie la source sécuritaire".

Le département de Foutouri est situé à 100km de Gayeri dans la Région de l'Est, près de la frontière nigérienne.

Aucune partie n'a revendiqué l'attaque pour l'instant. Aucun bilan officiel n'a été communiqué.

A noter que des lieux de cultes, des imams ou pasteurs et prêtres font de plus la cible des attaques terroristes.

Le 17 mars 2019, disparaissait l’abbé Joël Yougbaré, curé de Djibo alors qu’il revenait de Bottogui où il avait célébré la messe dominicale.

Le 26 mai 201, c’est l’église catholique à Toulfé, localité du nord du pays qui a été la cible d’une attaque durant laquelle quatre fidèles avaient été tués

Quelques jours plus tôt, soit le 13 mai, quatre fidèles catholiques de Zimtenga ont été tués dans le Nord.

En septembre 2018, la mosquée de Djabiga, dans l’est du Burkina Faso a été la cible d’une attaque terroriste faisant au moins cinq morts, dont un chef religieux, et trois blessés.

La région de l’Est fait face à des attaques d’hommes armés non identifiés depuis 2016.

Le 11 novembre 2019, le complexe militaire de Foutouri partagé par la gendarmerie nationale et les militaires du Groupement des forces pour la sécurisation de l'Est et du Centre Est a été attaqué et dans la riposte au moins 3 assaillants ont été tués

La 18 mars 2019, c’est trois militaires qui ont été tués près de Foutouri dans l'explosion de leur véhicule sur un engin explosif improvisé.

Fin mars, le Commandant de brigade adjoint de la gendarmerie de Foutouri a été tué par des hommes armés inconnus au cours d’une opération de ratissage, dans la forêt de Yelitaga, à la lisière des communes de Foutouri et de Kantchari.

Depuis 2015, le Burkina Faso est englué dans une spirale de violence terroriste qui a fait plus de 700 morts civils et plus de 200 soldats selon un décompte fait par des médias locaux.

D'abord concentrées dans le Nord du pays, les attaques ont ensuite frappé la capitale et d'autres régions, notamment l'est ou encore le Sahel.

Pour rappel, face à cette spirale de violence et d’attaques terroristes, un état d’urgence avait été instauré fin décembre 2018 dans 7 des 13 régions du pays. Une mesure qui a été prolongée de 6 mois depuis juillet et qui sera en vigueur jusqu’au 12 janvier 2020





 

 

Wendyam Valentin Compaoré, Mona Saanouni

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: attaque, Burkina Faso, église, burkina faso terrorisme, chrétiens, christianophobie

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]