Côte d’Ivoire: La visite du président burkinabè "permettra de reprendre tous les dossiers en cours" (Ouattara)

De récentes tensions diplomatiques entre les deux pays ont entraîné une légère baisse des échanges commerciaux bilatéraux en 2015.

 

AA/ Yamoussoukro/ Fulbert Yao - Le chef d’Etat ivoirien Alassane Ouattara a affirmé jeudi à Yamoussoukro que la visite officielle de son homologue burkinabé Roch Marc Christian Kaboré en Côte d’Ivoire, "permettra de reprendre tous les dossiers en cours" entre les deux pays.

"Quand la coopération s’accélère ceci se fait surtout dans l’intérêt des peuples. Le président Kaboré, en effectuant cette visite [de deux jours], nous permettra de reprendre tous les dossiers en cours», a déclaré le président Ouattara, face à la presse à l’aéroport de Yamoussoukro, où il a accueilli son homologue burkinabé.

Présent en Côte d’Ivoire dans le cadre de la 5ème Conférence au Sommet du Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) entre les deux pays, Kaboré entame sa première visite officielle en Côte d'Ivoire depuis son élection, fin 2015.

Les relations entre Abidjan et Ouagadougou s'étaient nettement détériorées depuis un putsch raté au Burkina, dans lequel la responsabilité d'un grand responsable ivoirien a été mise en cause par Ouagadougou.

Selon le premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan qui s’est exprimé, jeudi, lors d’un conseil conjoint de gouvernements, cette situation a eu pour répercussion économique une légère baisse des échanges globaux entre les deux pays en 2015, qui s’est située à environ 390 millions USD, contre près d'un demi milliard USD en 2014.

"Nous ferons tout pour que la coopération ivoiro-burkinabè s’accélère au cours des mois et des années à venir. Nous sommes confiants dans l’intérêt de nos peuples et aussi dans notre amitié de longue date avec le président Kaboré", a poursuivi le président Ouattara.

Prenant la parole à la suite de son hôte, Kaboré a salué les liens de "fraternité" entre les deux pays et réaffirmé l’engagement des Etats de la sous région à "mutualiser" leurs efforts pour lutter contre le terrorisme.

Le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire ont été frappé, à deux mois d'écart, par le terrorisme. Revendiqués par Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI), les attentats de Ouagadougou (janvier dernier), et de Grand Bassam (mars dernier) ont fait une cinquantaine de morts.

 

 

Côte dIvoire Burkina Faso

 


 

Mots-clés: Afrique, Afrique Ouest, Afrique de l'Ouest, Actualité Afrique, Boko Haram, burkina, Burkina Faso, Burkina Faso Diplomatie / Relations étrangères, Sahel, afrique politique, Côte d'Ivoire, Afrique Subsaharienne, Côte d'Ivoire Politique, grand bassam, côte d'ivoire terrorisme, aqmi, Fulbert Yao, Burkinabe, afrique violence, sahel terrorisme, Ouattara, Côte d'Ivoire Gouvernement , Président Côte d'Ivoire, Abidjan, Boko Haram Côte d'Ivoire, Roch Marc Christian Kaboré, burkina faso president, côte d'ivoire diplomatie, burkina faso terrorisme, Alpha Barry, mabri toikeusse, blaise campaoré, blaise compaoré, guillaume soro, côte d'ivoire parlement, Régiment de la sécurité présidentielle (RSP) (Burkina Faso), Traité d'Amitié et de Coopération (TAC 5), daniel kablan duncan, Ouagadougou, aqmi côte d'ivoire, aqmi burkina faso

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]